Boule médiatique devenue bourde diplomatique

Le Ministre marocain des Affaires Etrangères, Salaheddine Mezouar a déclaré hier que le Maroc compte déposer très prochainement auprès de l’Union Africaine sa demande officielle de réintégration, et ce dans le cadre d’une procédure « normale ».
Donc, tout le bruit soulevé autour du Sommet de Kigali, n’était qu’une boule médiatique provoquée par un pays qui fonctionne aux coups médiatiques pour masquer son incapacité à s’imposer véritablement sur la scène continentale et régionale.
Le retour du contingent civil de la MINURSO était une défaite beaucoup trop douloureuse pour le Makhzen marocain. Il fallait détourner l’attention de l’opinion publique marocaine en créant de l’illusion. Les documents confidentiels révélés par alias Chris Coleman24 ont dévoilé le rôle décisif de la DGED dans les opérations de communication qui, finalement, n’ont servi à rien si ce n’est à créer une ambiance semblable à celle présentée aux touristes dans la Place de Jamaa El Fna, à Marrakech. Seulement, ici le magicien au lieu de faire danser un serpent, il fait danser toute la population marocaine au rythme d’une victoire imaginaire sortie des anales de la mythomanie dont les autorités marocaines excellent à merveille. Mais, la communauté internationale, c’est une autre histoire, elle est déjà habituée à ces gesticulations sans lendemain.
Selon des sources bien informées, grâce à ses mauvais conseillers, le roi du Maroc a posé un lapin au président rwandais Paul Kagamé. Ce dernier, lors de son séjours au Maroc du 20 au 21 juin, a été invité à aider le royaume alaouite dans son désir d’intégrer l’Union Africaine. A cette fin, M. Kagamé a proposé au roi Mohammed VI de prononcer un discours lors du sommet afin de lancer le processus d’intégration. Selon la même source, le président en exercice de l’UA, Idriss Déby, était sur la même longueur d’onde. Ils ne s’attendaient pas à ce que le souverain marocain leur pose un lapin. Il a tout simplement séché le Sommet sans la moindre explication. 
Dans les médias marocains qui ont parlé d’offensive diplomatique marocaine c’est le silence radio sur cette boule médiatique devenue bourde diplomatique.