Silence des autorités marocaines sur le retour de la MINURSO

Ban Ki-moon saluant le personnel de la MINURSO, Bir Lahlo
Le représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, celui qui se veut le Superman de la diplomatie marocaine capable de sauver le bateau du Maroc qui coule au Sahara Occidental, refuse de répondre aux questions qu’on lui pose.
A Rabat, chez Saladeddine Mezouar, Nacer Bourita et Cie, motus et bouche cousue. Personne ne veut se prononcer sur la décision « souveraine » et « irrévocable » prise par les autorités marocaines qui est en réalité une décision du palais royal. Une réalité que personne n’osera dire.
« Suite aux discussions constructives entre les Nations Unies et le Maroc, il a été décidé de restaurer la pleine fonctionnalité de la MINURSO a travers un processus graduel », a affirmé Stephan Dujarric, porte-parole du Secrétaire Général de l’ONU dans des déclarations rapportées par EFE.
Donc, la légendaire arrogance des sujets de Mohammed VI, les manifestations avec les responsables marocains en tête, les attaques contre Ban Ki-moon, tout cela n’était que pour rendre les armes á la dernière minute du délai donné par le Conseil de Sécurité.
Pour rappel, le Maroc avait expulsé la composante civil de la MINURSO, la mission de l’ONU pour le Référendum au Sahara Occidental, au mois de mars dans le but de gagner du temps en attendant la fin du mandat de Ban Ki-moon.