Vers un rapprochement diplomatique mauritano-sahraoui

Les relations entre le Maroc et la Mauritanie risquent de connaître une détérioration suite à des récents événements politiques. La participation d’une délégation mauritanienne de haut rang au Congrès extraordinaire du Front Polisario à Dakhla n’est pas passée inaperçue au Maroc où ce geste politique a été interprété comme un signe de rapprochement diplomatique mauritano-sahraoui. L’annonce de l’ouverture probable d’une représentation diplomatique sahraouie à Nouakchott n’a fait que rajouter aux inquiétudes marocaines.
En effet, le congrès extraordinaire du Front Polisario, qui s’est déroulé les 8 et 9 juillet, a vu la présence d’une forte délégation mauritanienne conduite par l’ancien ministre de la Justice. Ainsi, la Mauritanie a envoyé une délégation conduite par Sidi Ould Zine, membre du Bureau politique du parti l’Union pour la République, au pouvoir actuellement, et ancien ministre de la Justice. La mission comprend également le président de la formation de l’Union des forces du progrès ainsi que des députés membres du groupe d’amitié parlementaire entre la Mauritanie et le Polisario.
L’arrivée de cette importante délégation dénote selon les observateurs un rapprochement diplomatique entre la Mauritanie et la RASD, ce qui pourrait jeter un froid dans les relations entre Nouakchott et Rabat. Pour rappel, le président mauritanien avait décrété trois jours de deuil à la suite du décès de Mohamed Abdelaziz et dépêché son ministre aux Affaires islamiques et à l’enseignement originel, Ahmed Ahl Ould Daoud, pour assister à la cérémonie d’inhumation de l’ancien chef du Polisario et président de la RASD à Bir Lahlou. Pour le moment, le Maroc se refuse à toute réaction officielle pour ne pas aggraver les choses, laissant à sa presse le soin de lancer des campagnes médiatiques contre le voisin mauritanien.

http://algeriesolidaire.net/vers-un-rapprochement-diplomatique-mauritano-sahraoui/