Diversion marocaine face au succès du congrès sahraoui

Dépëche de la MAP du 2 avril 2011 sur la retrait de la reconnaissance de la RASD par la Zambie
Le décès du président Mohamed Abdelaziz a repositionné le conflict du Sahara Occidental dans la première page de l’agenda internationale et refletté le prestige du Front Polisario sur la scène internationale au moment où le Maroc a perdu sa crédibilité et se trouve englué dans un isolement diplomatique sans précédent en raison de son obsession à vouloir imposer le fait accompli de son invasion de l’ancienne colonie espagnole.
Dans ce contexte d’image peu reluisante pour le Maroc a été célébré le Congrès extraordinaire du Front Polisario avec un succès retentissant qui provoque des convulsions dans le corps du Makhzen marocain.
Dans le but de camoufler les victoires sahraouies et les échecs des gouvernants de Rabat, les officiels marocains font recours à la vieille astuce de la diversion qui consiste à présenter des éléments en vue de détourner l’attention du public marocain de la réalité de l’Etat sahraoui et le succès de la nomination du nouveau président de la RASD et Secrétaire Général du Front Polisario, Brahim Ghali, le palais royal sort du réchauffé en vue de l’offrir au consommateur marocain. Il a sorti une information qui a déjà été consommée jusqu’à la satiété en 2011. La décision de la Zambie de retirer sa reconnaissance de la RASD.
Dans les documents révélés par le hacker Chris Coleman se trouve un « tableau des reconnaissances » de la RASD sous le titre de « Attitude des pays Africains à l’égard de la question du Sahara ». Document élaboré par la Directions des Affaires Africaines du Ministère marocain des Affaires étrangères en Mars 2014 et dont vous pouvez voir le contenu ci-dessous: