Le Maroc n’est pas bien placé pour coter la Mauritanie

Le Maroc ne ménage aucun effort pour trouver un bouc émissaire à ses déboires internationaux, dont son bras de fer perdu face à l’Algérie, la France, les Nations Unies et principalement avec le secrétaire général Ban Ki-moon, sur le conflit du Sahara Occidental.
La Mauritanie, Etat neutre et aligné depuis des décennies sur les positions de l’ONU vis-à-vis du dossier du Sahara Occidental, fait aujourd’hui l’objet d’attaques virulentes par des medias proches des services généraux de renseignements marocains , qui se trompent en se faisant l’illusion d’une Mauritanie, maillon faible de cet épineux dossier, prête à en payer les échecs.
Tout y passe au point que les marocains ont fait table rase du respect de la souveraineté de l’autre, arrachée au forceps et grâce à une diplomatie combattive et engagée, ressuscitant l’esprit expansionniste d’antan, dans un contexte où Nouakchott, brille par son rôle stratégique dans les forums arabes et internationaux.
Le gouvernement de Rabat cherche-t-il aussi à faire payer Nouakchott, son courage et sa volonté de fer d’accueillir le sommet de la ligue arabe qu’il a décliné ?
Ce n’est qu’un volet du tableau noir qui montre aujourd’hui, un Maroc méconnaissable, méprisant, jaloux, allergique et agressif, jouant sur les violons de la tension et de la provocation, afin de se détourner de ses fiascos et de son isolement international.
La Mauritanie est un pays indépendant et dispose du plein droit de prendre ses décisions et ses choix en toute souveraineté, en aspiration de son brave peuple et dans l’intérêt de la Nation.
La Mauritanie n’a pas changé dans ses positions souveraines, maintenues sous la direction des différents Présidents qui se sont succédés à la tête du pays depuis la signature du cessez-le-feu avec le Front Polisario.
Ce n’est donc pas un mobile pour s’acharner brusquement contre ce pays qui a maintenu son statut d’observateur neutre dans un dossier dont le règlement relève en premier de la communauté internationale et qui bénéficie d’un grand élan de soutien sur les plans régional, continental et mondial.
La Mauritanie ne faiblira pas devant les menaces verbales et économiques prises par les marocains en catimini contre l’actuel pouvoir dans le but de le détourner de ses convictions diplomatiques.
Des menaces que le Royaume tente de démentir officiellement, chaque fois que la question soit soulevée, mais que la réalité sur le terrain permet de vérifier à tous les niveaux des relations entre les deux pays, depuis le poste frontalier entre les deux pays jusqu’aux batailles internationales en passant par les intérêts commerciaux.
Ainsi la Mauritanie ne se permettra jamais de rester spectatrice des complots orchestrés contre elle, de manière solennelle, cachée ou par procuration. Son arme est d’appliquer la règle de talion ‘dent pour dent, œil pour oeil ».
Toutefois elle ne cherchera pas à renverser les récipients d’autrui, en fidélité au respect qu’elle témoigne à tous et attend de tous, en conformité aux aspirations profondes de son peuple et de ses ambitions à être un Etat Souverain, suscitant l’estime et le respect des Présidents et des Souverains.
Certes la Mauritanie paye aujourd’hui le prix de sa force, de son engagement, de ses ambitions régionales, de ses succès internationaux qui font de nombreux envieux, en premier parmi les voisins.
La Mauritanie de l’heure, des sommets arabes et du G5, de l’émirat pétrolier de demain, de la richesse pétrolière saura se défendre encore et toujours contre tout expansionnisme comme elle l’avait fait par le passé, alors naissante et confrontée à un impérialisme aux multiples facettes.
La Rédaction
RapideInfo, 20/06/2016