Le Maroc reconnaît implicitement qu’il occupe le Sahara occidental

Le Maroc vient d’essuyer un retentissant camouflet en reconnaissant implicitement qu’il occupe illégalement le territoire du Sahara Occidental en acceptant de l’exclure de l’accord signé avec les Pays Bas sur la sécurité sociale.
En renonçant à l’exigence d’inclure le territoire du sahara Occidental dans cet accord, Rabat reconnait implicitement son statut de puissance coloniale qui occupe cette ancienne colonie espagnole.
La cession marocaine reflète une négociation d’une position de faiblesse malgré les nombreuses déclarations sur « les lignes rouges », « l’intégrité territoriale », la « question de souveraineté », étant donné que la décision marocaine suppose que le Maroc reconnait implicitement qu’il occupe le territoire du Sahara Occidental.
Il y a lieu de rappeler que cette question est motif d’une dispute entre le Maroc et l’Union Européenne depuis que le Tribunal Européen de Justice a annulé, en novembre dernier, l’accord agricole en vigueur entre les deux parties en raison de son inclusion des produits provenant du Sahara Occidental.