LE SCHTROUMPF, SARKOZY, HANTÉ PAR L’ALGÉRIE

Encore une fois, le président du parti Les Républicains (LR), Nicolas Sarkozy, parle de l’Algérie pour en dire du mal et encense le Maroc qui lui paye ses séjours au soleil de Marrakech.

La dernière sortie de Sarkozy est un remake de celle de l’an dernier. Sachant qu’il allait dire des bêtises comme toujours, il tente d’anticiper: « je ne dirais rien de nos amis Algériens parce que je sais que le sujet est sensible, mais c’est un sujet », a-t-il dit, mais il se laisse aller à ses divagations quand-même:
« Aux portes de l’Europe, nous avons une déstabilisation quasi-complète de tout le sud de la Méditerranée, mis à part le Maroc où nous pouvons nous appuyer sur un grand roi – et souhaitons-lui longue vie », a-t-il déclaré ce mardi matin.
Pour Sarkozy, l’Algérie, qui dépend essentiellement des hydrocarbures, représente un danger pour l’Europe avec l’effondrement des cours du pétrole, mais il oublie que toutes ses précédentes prédictions ont été fausses. N’a-t-il pas prédit l’effondrement de l’Algérie au tout début des printemps arabes ?
L’Algérie ne s’est pas effondrée et ne s’effondrera jamais, n’en déplaise à Sarkozy et à son ami BHL.
Sarkozy oublie que l’Algérie assure la sécurité de l’Europe et particulièrement de la France contre les dangers du terrorisme grâce à son armée aguerrie à la lutte antiterroriste et à sa longue expérience sur le terrain. Il oublie aussi que l’Algérie fait et défait les présidents français, car, tout prétendant au trône de l’Elysée doit impérativement passer par l’Algérie. Quant au Maroc, tout ce qu’il peut lui offrir c’est du bon temps au soleil au frais de sa majesté Mohamed VI.