Communiqué de l’ASVDH sur la mort du syndicaliste Brahim Saika

Communiqué

La mort du diplômé-chômeur Brahim Saika
L’association Sahraouie des Violations graves des Droits de l’Homme Commises par l’Etat du Maroc a appris, avec tristesse et consternation, la mort du diplômé-chômeur Sahraoui Brahim Saika le vendredi 15 avril courant à l’hôpital Hassan II d’Agadir au Maroc.

Le chômeur Sahraoui Brahim Saika a été transféré à la salle de réanimation de cet hôpital le 8 avril 2016 suite à la détérioration de sa santé. Le défunt était en grève illimité et totale de la faim à cause de son arrestation et de sa mise en détention par le parquet du tribunal de 1ère instance de la ville de Guelmim (au sud du Maroc). Il y était incarcéré en attendant sa comparution devant ce tribunal.

L’affaire du détenu Sahraoui Brahim Saika remonte à son arrestation, le 01 avril 2016, par des éléments de la police judiciaire Marocaine, à proximité de son domicile familial, après qu’il ait essayé, avec d’autres diplômés chômeurs Sahraouis, d’organiser un sit-in pacifique, à Guelmim, pour revendiquer leur droit à l’emploi que leur garanti les conventions et législations internationales.

Mr. Brahim Saika était entré en grève ouverte de la faim juste après son arrestation. Il voulait, par cet acte ultime, protester contre l’interdiction de manifester ainsi que sur son interpellation arbitraire. Le 6 avril 2016, il fut, d’abord, hospitalisé à l’hôpital régional de Guelmim, et après constat de la gravité de sa situation, il a été transféré à l’hôpital d’Hassan II d’Agadir.

En conséquence, l’ASVDH :

• Présente ses profondes condoléances à la famille du martyr Brahim Saika et à tous les Sahraouis.
• Désigne l’État marocain comme responsable de sa mort (le défunt étant mort en détention).
• Exige l’ouverture d’une enquête neutre et impartiale et la poursuite en justice des personnes impliquées dans son mauvais traitement lors de sa garde à vue.
• Condamne à la fois l’interdiction et l’usage non justifié et disproportionné, de la force pour disperser les manifestations des chômeurs sahraouis.
• Exhorte les organes et organisations internationales pour faire pression sur l’État Marocain pour ouvrir une enquête impartiale pour éclaircir les circonstances de la mort de Brahim Saika et en désigner les responsables.

ASVDH
El Aaiùn, Sahara Occidental
Le 15 avril 2016
1
(A.S.V.D.H)
Site web: http://www.asvdh.net
E-mail: info@asvdh.net – info.asvdh@gmail.com

Président: Mr. Brahim DAHANE.
E-mail: brahimabde@gmail.com
Tél: 00212 661 73 31 10

Vice-présidente: Mme. Elghalia DJIMI
Email: djimi.elghalia84@gmail.com Tél: 00212 666 051 435