Sahara occidental: l’intransigeance du Maroc le pousse dans une voie sans issue

L’ancien ministre de la Communication, Mahieddine Amimour, a critiqué l’approche analytique, il y a quelques jours, de l’ancien secrétaire d’Etat chargé de la Communauté nationale à l’étranger, Halim Benatallah, au sujet de la question du Sahara occidental.
En effet, d’après lui, ce sont ce genre d’analyses qui font reculer notre diplomatie et nous poussent au ridicule.
Car, cette approche analytique de Benatallah prône une solution dans le conflit du Sahara occidental avec le Maroc à la manière des «Accords d’Evian» en dehors de toutes négociations menées sous l’égide de l’Onu.
Pour preuve, d’après lui, l’échec en demi-teinte de la dernière visite de son SG Ban Ki-moon.
Ce qu’il oublie de dire, c’est que ce n’est pas le même contexte, en sus de l’intransigeance du Maroc qui utilise tous les subterfuges pour saborder les négociations depuis celles d’Oslo.
Et c’est cette intransigeance du dernier pays colonialiste et expan«sioniste» de l’Afrique qui est la principale raison de cette crise qui engouffre la Maroc dans une voie sans issue.