Résolution de l’AG de l’ONU du 21 novembre 1979 sur le Sahara Occidental

Le mot « occupation » n’est pas la raison des attaques du Maroc contre le Secrétaire Général de l’ONU. Dans la résolution de l’Assemblée Générale des Nations Unies du 21 novembre 1979, il est clairement indiqué dans le paragraphe 5 et 6 que la présence du Maroc au Sahara Occidental est une « occupation » et elle prie à Rabat de « s’engager lui aussi dans la dynamique de la paix et de mettre fin à l’occupation du territoire du Sahara Occidental ».
TEXTE
34/37. Question du Sahara Occidental
L’Assemblée Générale,
Ayant examiné de manière approfondie la question du Sahara Occidental,
Rappelant le droit inaliénable de tous les peuples à l’autodétermination et à l’indépendance, conformément aux principes énoncés dans la Charte des Nations Unies et dans la résolution 1514 (XV) de l’Assemblée Générale, en date du 14 décembre 1960, contenant la déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux,
(…)
Consciente de la vive préoccupation de l’Organisation des Nations Unies, de l’Organisation de l’Unité Africaine et des pays non alignés devant l’aggravation de la situation qui prévaut au Sahara Occidental du fait de la persistance et l’extension de l’occupation de ce territoire,
(…)
5. Déplore vivement l’aggravation de la situation découlant de la persistance de l’occupation du Sahara Occidental par le Maroc au territoire récemment évacué par la Mauritanie;
6. Demande instamment au Maroc de s’engager lui aussi dans la dynamique de la paix et de mettre fin à l’occupation du territoire du Sahara Occidental.
(…)