La tension se déplace de New York vers El Aaiun

La tension qui règne dans les relations entre l’ONU et Rabat semble se déplacer vers la ville d’El Aaiun, capitale du Sahara Occidental occupée par le Maroc.
De nouveau, les jeunes sahraouis sont sortis hier soir pour exprimer leur colère contre le Conseil de Sécurité et l’ONU à cause de leur traitement du problème du Sahara Occidental. 
Des intervention musclées des forces de police marocaines ont donné lieu à des violents affrontements avec les jeunes sahraouis qui scandaient le slogan « La badil, la badil aan taqrir el massir » (Il n’y a aucune alternative à l’autodétermination).
Les protestations des jeunes sahraouis ont été motivées par la « froideur » de la réponse du Conseil de Sécurité qui caractérise sa position contre les provocations du Maroc et ses attaques contre le Secrétaire Général de l’ONU
Les routes dans le quartier de Hay Maatalla et l’Avenue de Smara ont été bloquées par d’énormes morceaux de cailloux. Un crise de folie a envahi les esprits des forces de l’ordre lorsqu’un drapeau de la RASD a été hissé dans l’Avenue Deddech
Les ripostes de la police ont, de nouveau, laissé plusieurs blessés parmi les jeunes sahraouis.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ckUqGeWMITA]