Maroc : Le téléphone royal en panne

Pour les citoyens marocains, c’est devenu une habitude. A chaque fois qu’il y a une crise avec l’ONU sur le dossier du Sahara Occidental, le roi Mohammed VI intervient pour résoudre la conflit avec un coup de fil.
En effet, en 2012, lorsque le Maroc avait décidé de retirer sa confiance de l’Envoyé de l’ONU pour le Sahara Occidental, Christopher Ross, tous les journaux du Maroc avait informé Ban Ki-moon et Mohammed VI avait résolu la crise après une discussion par téléphone.
En 2013, lorsque les Etats-Unis ont présenté une proposition pour élargir le mandat de la MINURSO aux droits de l’homme, une crise d’hystérie a envahi les dirigeants marocains qu point d’annuler les exercices militaires conjoints prévus avec les américains. Encore une fois, le téléphone magique du palais royal est intervenu pour mettre fin à la crise. Et à chaque fois, la presse marocaine annonce que le Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-moon se pliait aux exigences de Rabat.
Mais, cette fois-ci, la crise entre le Maroc et l’ONU est arrivé à son comble et le téléphone royal n’est pas en mesure de sonner pour s’envoler au secours du régime du Maroc. Le menteur finit toujours par être rattrapé par se mensonges. 
Le Maroc a annoncé toute une série de mesures, mais il n’aura jamais le courage d’expulser la MINURSO parce que les responsables marocaine ne sont pas maîtres de leurs décisions. Ils sont obligés de respecter l’avis de leur alliés américains, français et saoudiens.