La LADDH accuse la France de bloquer la question du Sahara occidental

La Ligue algérienne de défense des droits de l’homme accuse la France de bloquer le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et partant l’indépendance du Sahara occidental en soutenant ouvertement le Maroc, son allié stratégique dans la région.
En effet, la ligue a expliqué que depuis le début du conflit par l’occupation marocaine des territoires occupés du Sahara occidental, les gouvernements français qui se sont succédé ont toujours soutenu le Maroc politiquement et militairement.
En outre, elle demande l’élargissement des prérogatives de la Minurso (Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental) aux droits de l’homme qui sont bafoués quotidiennement par la soldatesque marocaine à la veille de la visite du SG des Nations unies, Ban KI-moon, dans la région.
Visite, dans laquelle bon nombre d’observateurs y voient un message fort à l’adresse de l’expan«sioniste» marocain et l’échec de sa diplomatie qui ne cesse de dresser des obstacles, avec l’aide de la France, devant les efforts de la communauté internationale pour régler définitivement un conflit vieux de plus de 40 ans.
Par ailleurs, à l’annonce de la visite de Ban Ki-moon dans la région, le chef de la délégation sahraouie aux négociations avec le Maroc pour le règlement du conflit au Sahara occidental, Khatri Addouh, avait souhaité que ce déplacement soit un message fort à l’adresse de l’occupant marocain qui ne cesse de dresser des obstacles devant les efforts de la communauté internationale en déclarant que «nous espérons que cette visite soit un message fort et que nos frères marocains comprennent une fois pour toutes, qu’il faut reconnaître d’abord qu’ils ont commis l’erreur d’envahir un territoire qui ne leur appartient pas au détriment de la légalité internationale, mais aussi au détriment du droit d’un peuple à l’autodétermination».
Echourouk, 04/03/2016