Macky Sall á côté du Premier Ministre sahraoui dans la photo de groupe de l’Union Africaine

Macky Sall dans la première file à côté du Premier Ministre sahraoui qui porte le boubou blanc

Qu’est-ce que l’armée sénégalaise fait dans les terres lointaines du Proche Orient, plus précisément en Arabie Saoudite? Le Sénégal, est-il concerné par ce qui se passe dans cette région?
Certainement pas. Jusqu’à présent, l’Etat Islamique ne constitue aucunement une menace pour le Sénégal, mais l’imprudence du président Macky Sall pourra avoir des conséquences imprévisibles pour le peuple sénégalais. Tout cela, parce que Sall s’est senti obligé de répondre à l’appel saoudien à participer dans la coalition que Riyad veut créer après avoir échoué dans son entreprise visant à renverser le régime syrien.
Macky Sall s’est senti obligé à obéir parce qu’il a accepté des faveurs personnelles des dirigeants saoudiens.Tout comme Mankeur Ndiaye a empoché de l’argent des marocains, théoriquement, pour payer le Haj de ses parents.
En manque d’arguments pour se défendre, Ndiaye a fait recours à un présumé soutien du Sénégal au Maroc dans la question du Sahara Occidental au Sommet de l’Union Africaine. De quel soutien parle-t-il?
Le Maroc utilise ses relations avec le Sénégal pour dissimuler son isolement dans le continent africain. Il a été obligé de plier bagage de l’ancienne OUA à cause de la présence de la République Arabe Sahraouie Démocratique en tant que membre à part entière.
Si le Sénégal voulait réellement exprimer son soutien au Maroc dans la question du Sahara Occidental, Macky Sall ne s’aurait pas affiché à côté du Premier Ministre sahraoui dans cette photo prise dans le dernier sommet de l’Union Africaine à Nairobi.
Le prétexte du soutien au Maroc n’est que du vent. Un argument dans une recherche désespérée pour justifier et cacher son petit esprit de politicien corrompu et mesquin quémandeur de miettes pour nourrir sa faim de misérable mercenaire.
Le Maroc jouit du soutien de la France, une superpuissance mondiale, dans sa politique expansionniste. Ses Jaguars stationnés à Dakar nous ont bombardé à plusieurs reprises. Cela ne nous a empêché de mettre le Maroc dans une situation peu enviable. Le voilà en guerre contre l’ONU. Il refuse de recevoir le Secrétaire Général, Ban Ki-moon à Rabat. Qu’est-ce que le Sénégal peut pour lui? Même leur maître, la France, ne peut rien pour lui.