Abdelaziz Bouteflika : «La question sahraouie relève de l’ONU»

L’Algérie a réaffirmé hier son soutien aux efforts de l’ONU pour relancer les négociations entre le Maroc et le Polisario. A l’occasion de la célébration du 40e anniversaire de la proclamation de la République arabe sahraouie démocratique, le chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika a rappelé la position algérienne quant à la résolution de ce conflit. 
En effet, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé dans un message qu’il a adressé au président sahraoui, Mohamed Abdelaziz, que l’Algérie «ne ménagera aucun effort» pour apporter son «soutien» à la proposition du secrétaire général de l’ONU visant à relancer les négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario pour parvenir à une solution «juste et durable» garantissant au peuple sahraoui son droit à l’autodétermination.
Le président Bouteflika a réaffirmé également «l’attachement de l’Algérie au respect du principe du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, à la stricte mise en œuvre de la doctrine des Nations unies dont sont justiciables les pays et les peuples coloniaux et à la promotion des vertus du dialogue».
Pour le chef de l’Etat, l’Algérie «se reconnaît dans la démarche de la communauté internationale et des Nations unies en particulier qui, avec constance, préconise une solution basée sur l’autodétermination du peuple du Sahara occidental (…)» 
Le règlement de la question sahraouie relève de la responsabilité de l’Organisation des Nations unies, a rappelé le Président, assurant que «l’Algérie ne ménagera aucun effort pour apporter son soutien et son appui à la proposition du secrétaire général de l’ONU visant à relancer les négociations directes entre le royaume du Maroc et le Front Polisario, et à ses efforts en vue d’une solution juste et durable qui garantirait au peuple frère du Sahara occidental l’exercice de son droit inaliénable à l’autodétermination».
«Une telle voie ne fera qu’ouvrir de nouveaux horizons plus prometteurs à la paix et au développement dans la région du Maghreb et en Afrique», a estimé le président de la République. Le message de Abdelaziz Bouteflika intervient à quelques jours de la visite du SG de l’ONU Ban Ki-moon au Sahara occidental, prévue la semaine prochaine dans le but de résoudre le conflit.
Cette visite fera partie d’une tournée dans la région qui le conduira aussi en Algérie, en Mauritanie et au Burkina Faso, après des escales à Genève et Madrid. Le chef de l’ONU avait prévu de se rendre dans les camps de réfugiés sahraouis à Tindouf et de rencontrer le secrétaire général du Front Polisario à Rabouni. De là, il se déplacera vers une base de la mission de l’ONU au Sahara occidental (Minurso), avant de se rendre à Alger.
A. Ighil