Moroccoleaks : Acquisition de deux drones israéliens par le Sénégal

Ambassade du Royaume du Maroc
                     Dakar
A Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération
RABAT
Destinataire principal : CAB/1 – CAB/2-DG/7/3-DG/7/2
                                                                                                                Dakar, le 17 février 2014
Objet : Acquisition de deux drones israéliens par le Sénégal
J’ai l’honneur de porter à votre connaissance que le Sénégal vient d’acquérir, dans la plus grande discrétion, deux avions militaires drones de l’Etat d’Israel-
Ces drones, dédiés principalement à la surveillance des frontières et à la lutte préventive contre l’insécurité et le terrorisme dans les zones limitrophes avec le Mali, disposent cependnt d’une autonomie limitée, se situant entre quatre eet six heures de vol.
Par la vente de ces deux appareils, et du matériel militaire de haute technologie au Sénégal, Israel est parvenu, à la faveur de l’instabilité dans la région, à se positionner désormais comme un acteur intéressé en matière de renseignements militaires dans l’espace sahélo-saharien. Et ce, en plus de la coopération active dans le domaine agricole entretenue avec le Sénégal.
De ce fait, les échanges commerciaux entre Israel et le Sénégal ont grimpé de manière vertigineuse à 100 millions de dollars, alors que les exportations sénégalaises à Isral atteignent à peine 5 à 7 millions de dollars, principalement du poisson surgelé et des matières premières.
A noter qu’Israel a renoué ses relations diplomatiques en l’an 2000 avec le Sénégal, qui est le seul pays africain au sud du Sahara á abriter le plus grand nombre de missions diplomatiques arabes, avec la présence à Dakar de 17 Ambassades des pays membres de la Ligue Arabe (seuls le Yémen, la Jordanie, Bahrein, La Somalie et le Djibouti ne sont pas représentés au Sénégal). Cette opération d’acquisition par le Sénégal d’armes en dehors de l’allié traditionnel qu’est la France est une première, qui s’inscrit dans le cadre de la modernisation de l’armée sénégalaise et de la diversification de ses ressources d’approvisionnement.
C’est dans cette optique que l’Afrique du Sud cherche également sur le plan stratégique ‘a s’introduire en Afrique de l’Ouuest dans le créneau sécuritaire et la vente d’armes à des prix compétitifs, de sorte qu’un Ambassadeur sudafricain, militaire de rang de Général des renseignements a été accrédité à cette effet à Dakar. Il est déjà à pied d’oeuvre par la vente au Sénégal d’une quarantaine de blindés transport de troupes en faveur des militaires sénégalais stationnés au Mali.
L’Ambassadeur
Taleb BARRADA