Moroccoleaks : Babacar DIALLO, un autre responsable sénégalais à la solde du Maroc

Il s’appelle Babacar DIALLO, Directeur Général du Centre d’Etudes, Diplomatiques et Stratégiques de Dakar,Directeur de l’Ecole Panafricaine d’Intelligence Economique et de Stratégie, et il a été recruté pour défendre à l’ONU la colonisation du Sahara Occidental par le Maroc.

« Monsieur DIALLO qui se trouve actuellement en France, sera de retour au Sénégal en début de la semaine prochaine. Une séance de travail est prévue avec lui, dès son arrivée, afin de mettre à sa disposition les informations nécessaires á l’enrichissement de son projet de déclaration, ainsi que le formulaire d’audience », dixit une note envoyée par le chargé d’affaires de l’ambassade du Maroc á Dakar, Hamid MECHINO.
Selon une information rapportée par un site onusien, lors de son intervention devant l’Assemblée Générale de l’ONU en tant que pétitionnaire le 8 octobre 2014, « M. Babacar DIALLO, a déclaré que l’instrumentalisation du Front Polisario par une puissance étrangère constituait à son avis un facteur d’instabilité pour les régions du Maghreb et du Sahel, « d’autant que des informations font état d’une implication de ce groupe dans des trafics maffieux et de la symbiose de certains des membres du Front Polisario avec les groupes terroristes notamment AQMI ». Aucune organisation, à l’exception de l’Union africaine, n’a reconnu l’existence et la légitimité de cette « prétendue » République arabe sahraouie démocratique, proclamée par le Front Polisario, a-t-il souligné. Le pétitionnaire a en conclusion apporté son soutien au Maroc, qu’il considère comme un « acteur régional responsable et fiable ».

Selon une autre note du ministère marocain des Affaires Etrangères, M. Diallo a été proposé par la DGED, les services de renseignements extérieurs du Maroc.

Texte intégral du discours de M. Diallo (document du Ministère marocain des Affaires Etrangères) dont vous pouvez trouver une copie sur le site Dakar Actu