Détournement de fonds européens par des responsables marocains – Un eurodéputé exige le remboursement de l’aide octroyée

Un eurodéputé britannique a interpellé dernièrement la Commission européenne sur une affaire de détournement de fonds alloués au Maroc dans le cadre d’un programme d’appui à la lutte contre la pêche aux filets dérivants, pour exiger le remboursement de l’argent du contribuable européen.
Dans une question écrite adressée à la Commission européenne, l’eurodéputé Raymond Finch, du groupe Europe de la liberté et de la démocratie directe au Parlement européen (ELDD), a interpellé la commission sur les mesures qu’elle envisage de prendre, à l’effet de s’assurer du remboursement par le Maroc du montant détourné, ainsi que des dispositions prises pour combattre la corruption au sein du ministère marocain de l’Agriculture et de la Pèche. 
L’eurodéputé s’est basé sur une affaire de fraude et de détournement, révélée par la presse marocaine, impliquant plusieurs personnes, dont un responsable marocain au ministère de l’Agriculture et de la Pêche.
L’affaire remonte à 2013 lorsque le secrétaire général de l’Union syndicale marocaine des pêcheurs traditionnels et côtiers, a découvert que trois personnes constituées en bande organisée ont détourné, à coup d’usurpation d’identité et de fraude, la somme de 4 millions d’euros, allouée par la commission européenne au Maroc dans le cadre d’un programme d’appui à la lutte contre la pêche aux filets dérivants. 
Répondant à la question de l’eurodéputé, le Commissaire européen chargé de l’Environnement, des affaires maritimes et de la pêche, Karmenu Vella, a confirmé que la commission européenne suit cette affaire de fraude et qu’elle a exigé des autorités marocaines des explications sur le détournement par des officiels marocains de fonds destinés à soutenir le secteur de la pêche.