Plan marocain de déstabilisation de l’Algérie via la Libye

Carte du Maghreb (Source : Google Maps)
Le Maroc, sous les ordres de l’Arabie Saoudite, a envoyé des milliers de salafistes pour combattre les Houthies au Yémen et le régime de Bachar Al Assad en Syrie. 
A l’époque, le site Demain qui a été postérieurement bloqué par les autorités marocaines, avait rapporté que des militants salafistes connus du Makhzen avaient été victimes d’une forte pression des forces de sécurité pour les contraindre à quitter le pays.
Aujourd’hui, le gouvernement marocain est en train d’envoyer des milliers de marocains en Libye pour s’attaquer à l’Algérie à partir du territoire libyen. L’avalanche de marocains qui se dirigent vers le pays que Nicolas Sarkozy a converti en cendres, n’est pas passée inaperçue. Le ministre algérien des affaires maghrébines vient de convoquer l’ambassadeur du Maroc en Algérie pour lui faire part des soucis d’Alger face au « flux massif et inhabituel de ressortissants marocains en provenance de Casablanca à destination de la Libye à travers l’Algérie, constaté ces dernières semaines».
L’animosité du Maroc envers son voisin de l’Est est motivée par le fait que Rabat n’a pas digéré la position immuable de l’Algérie qui est celle de défendre la légalité internationale dans le conflit du Sahara Occidental. Une position partagé par la communauté internationale qui, même après 40, n’a pas laissé tomber le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination.