Moroccoleaks : Sortie dans les salles françaises du documentaire « enfants des nuages, la dernière colonie », le 30 avril 2014

Rabat, le 22 avril 2014
A Monsieur le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération
Objet : Sortie dans les salles françaises du documentaire « enfants des nuages, la dernière colonie », le 30 avril 2014
J’ai l’honneur de porter à la connaissance de Monsieur le Ministre, que la sortie dans les salles françaises du documentaire « enfants des nuages, la dernière colonie», produit par Javier Bardem, est prévue le 30 avril 2014. Pour rappel, cette date est également celle de l’expiration du mandat de la MINURSO.
Le synopsis éclaire déjà sur la teneur et le parti pris de ce documentaire ; puisqu’il est dit que le film : « examine la situation actuelle en Afrique du Nord et la responsabilité des puissances occidentales, notamment les États-Unis et la France, ainsi que leurs stratégies basées sur le principe de la realpolitik, appliquées ici au Sahara Occidental, la dernière colonie africaine selon l’ONU ».
Le documentaire, d’après les journalistes français qui ont visionné en avant-première le documentaire, fait aussi état « des persécutions, disparitions, tortures et arrestations arbitraires des sahraouis ; qui subissent de multiples répressions dans les territoires occupés ». Aminatou Haidar, y raconte « sa séquestration dans une geôle, quatre années passées les yeux bandés et la peur au ventre ». Une photo, rapporte d’ailleurs bscnews (média électronique sur la culture), « nous transperce la rétine, celle de son visage tuméfié ». « D’autres images de cette trempe ponctuent le film, comme autant de preuves », atteste la même source.
Afin d’éviter que les adversaires de la cause nationale ne dominent le champ médiatique à l’occasion de la sortie de ce documentaire, il est préconisé de mobiliser, dans les plus brefs délais, les acteurs associatifs et défenseurs de droits humains en France. Ceux-ci seront en charge de présenter la position du Royaume du Maroc et les avancées accomplies sur le volet des droits de l’homme. Il est aussi suggéré que des interviews avec des journalistes (télévision, presse écrite, et médias électroniques) soient planifiées pour la première quinzaine de mai 2014.