Le Front Polisario salue la prochaine visite du SG de l’ONU dans la région

CHAHID EL HAFED (Camp de réfugiés sahraouis- Le Secrétariat national du Front Polisario a salué la prochaine visite du Secrétaire général de l’ONU dans la région, espérant que cette visite permettra une implication forte du Conseil de sécurité devant permettre à la MINURSO de mener à bien sa mission principale qui consiste en l’organisation d’un référendum au Sahara occidental, a indiqué l’agence de presse sahraouie (SPS).
Dans un communiqué sanctionnant sa première session tenue samedi sous la direction du président Mohamed Abdelaziz, le Secrétariat national a renouvelé la « volonté sincère du Front Polisario de coopérer avec les efforts des Nations Unies pour la décolonisation du Sahara occidental, imputant à l’Etat d’occupation marocaine la responsabilité de l’obstruction et l’inertie ».
Le Secrétariat national a confirmé que « les efforts du Forum de Crans Montana pour organiser sa prochaine session dans les territoires occupés de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), après l’échec de sa dernière session, représente une violation flagrante du droit international et un mépris de la Charte des Nations Unies ».
Il a appelé « tous les pays, les gouvernements, les personnalités et les organisations bancaires et financières internationales à ne pas participer à une telle opération de propagande visant à impliquer les pays, les sociétés et les organismes internationaux dans le pillage illégal des richesses du peuple sahraoui ».
Le communiqué a appelé l’ONU à adopter « une position claire et une intervention stricte pour arrêter cette session qui sera tenue sur un territoire se trouvant sous la responsabilité directe de l’ONU, en tant qu’un territoire non autonome en attente de sa décolonisation à travers un référendum d’autodétermination sous les auspices de l’ONU ».
« La paix, la sécurité et la stabilité dans la région, nécessite l’exercice de sanctions et de pression nécessaire sur l’Etat d’occupation marocaine afin d’arrêter ses politiques d’expansion, d’agression et d’inondation de la région par la drogue qui constitue le premier financier des groupes terroristes », ajoute le communiqué.
Le secrétariat national du Front Polisario, a, dans le communiqué, exprimé sa satisfaction de la décision de la Cour de l’Union européenne d’annuler l’accord agricole et de pêche entre l’UE et le Maroc qui inclut les territoires occupés du Sahara occidental », insistant sur la nécessité de l’application « urgente » de cette décision.
Le SN a aussi rappelé la responsabilité « historique » et « judiciaire » de l’Espagne envers la décolonisation du Sahara occidental, demandant au Parlement espagnol d’ouvrir une « enquête approfondie » sur les accords de Madrid en 1975 et de « déterminer les responsabilités ».
Il a salué l’Union africaine (UA), l’organisation continentale qui reste attachée à la décolonisation du Sahara occidental, dernière colonie en Afrique.
Le Secrétariat national du Front Polisario a en outre salué « la position ferme de l’Algérie, sous la présidence du président Abdelaziz Bouteflika, de soutien à la lutte du peuple sahraoui pour la liberté et l’indépendance, conformément à la Charte et aux résolutions de l’Organisation des Nations Unies ».
Inscrit depuis 1966 sur la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l’application de la résolution 1514 de l’Assemblée générale de l’ONU portant déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et peuples coloniaux, le Sahara occidental et la dernière colonie en Afrique, occupée depuis 1975 par le Maroc, soutenu par la France.