Sahara occidental: Le Conseil de sécurité et la communauté internationale ont un rôle important (ONU)

Dans un rapport sur le Sahara occidental transmis vendredi au Conseil de sécurité, Ban Ki-moon affirmé que le Conseil de sécurité et la communauté internationale peuvent jouer un rôle décisif dans le règlement du conflit du Sahara occidental, a rapporté samedi l’Agence de presse sahraouie (SPS).
« Il est important que le Conseil de sécurité, les parties au conflit et les pays voisins appuient la mission de l’envoyé spécial pour le Sahara occidental, Christopher Ross, en cette conjoncture pour faire avancer le processus de négociations », a déclaré le secrétaire général de l’ONU.
Le responsable onusien a aussi appelé les parties au conflit (Maroc et Front Polisario) à redoubler d’efforts pour négocier une solution politique juste et équitable qui garantit au peuple sahraoui son droit à l’autodétermination, conformément à la Charte et aux mécanismes de l’ONU ».
Aucune avancée n’a été enregistrée dans le règlement du conflit du Sahara occidental, ni dans les négociations depuis le rapport de 2014″, a déploré Ban Ki-moon, confirmant que 40 ans après le début de ce conflit rien ne justifie le maintien du statu quo.
Il a, en outre, souligné que la frustration croissante parmi les Sahraouis et l’expansion des réseaux criminels et extrémistes dans la région Sahel-Sahara présentent des risques accrus pour la stabilité et la sécurité de la région, relevant que le règlement de la question sahraouie diminuerait ces risques.
Il s’est par ailleurs dit convaincu que toute avancée réalisée par le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme au Sahara occidental est de nature à créer un climat favorable aux négociations entre les deux parties.