Naâma: des hélicoptères pour lutter contre la drogue marocaine

Les unités de la Gendarmerie nationale ont saisi de quantités considérables du kif traité en provenance du Maroc, estimées par Djemili Abderrazak à plus de 8 tonnes.
L’opération menée par la GN s’est soldée également par l’arrestation de 33 personnes impliquées dans 13 affaires, dont cinq sont de nationalité marocaine.
Lors de la présentation du bilan des activités de la Gendarmerie de Naâma, le commandant du groupement régional a affirmé la prise des mesures spécifiques pour contrôler le long de la frontière (247 km), et ce en intensifiant la présence de gardes-frontières en plus des patrouilles des hélicoptères, acquis spécialement pour contrôler le mouvement des contrebandiers et d’autres équipements empêchant l’incursion des véhicules « 4X4 » à bord desquels sont acheminées les quantités de drogue.
Outre les véhicules, les contrebandiers utilisent également des ânes pour éviter d’éveiller des soupçons. 
Le commandant a affirmé que ses services faisaient face en permanence aux contrebandiers, ajoutant qu’une opération, menée le 3 janvier dernier en collaboration avec les unités des GGF, leur a permis de saisir près de 10 quintaux de kif marocain, à mettre un contrebandier hors d’état de nuire et arrêter deux autres. Selon l’officier supérieur, des réseaux de trafic de cheptel marocain ont également été démantelés et 400 têtes ont été récupérées dans la commune de Kesdir.
Dans sa lutte contre l’immigration clandestine, les mêmes services ont procédé à l’arrestation de 56 personnes originaires d’Afrique subsaharienne, du Maroc et du Yémen.
http://www.echoroukonline.com/ara/articles/230727.html