Le pertinent humour noir de Chris Coleman

J’adore l’humour de cet homme qui se fait appeler Chris Coleman. Je suis concerné par sa dernière sortie humoristique, puisqu’il parle d’une affaire qui m’incombe. Celle d’un petit groupe de hackers amateurs qui prétendent avoir réalisé une entreprise dont le Makhzen a échoué.
En effet, si les services marocains ont remué ciel et terre, sans succès, pour déceler l’identité du mystérieux hacker, des apprentis hackers, sous le nom de Hawks Moroccan Sahara, prétendent avoir découvert que l’administrateur du blog Diaspora Saharaui est le personnage qui se cache derrière le pseudonyme de Chris Coleman24.
Ce matin, lors de son retour sur Twitter, une des premières choses que Coleman a faite est de répondre à ces gamins qui m’accusent d’être un agent des services secrets algériens. 
Selon lui, « le porte-parole du groupe « Hawks Morocca Sahara », interviewé par les journalistes Ahmed Charai, Joseph Braud, Richard Miniter, Hervouet Vincent, José Garçon, Mireille Duteil, Dominique Lagarde ». A côté de la dépêche, la photo d’un chameau portant un turbant khalijien (des pays arabes du Golfe) et des lunettes de soleil.
“Se sont joint à cette conférence des experts en droits de l’homme: Anders Kompass, Sultan Athar Khan etc…. », a-t-il ajouté, non sans prendre le soin d’afficher leur photo collective (un troupeau d’ânes ). Ce sont les noms des fonctionnaires de l’ONU achetés par l’ambassadeur Omar Hilale à Genève. 
J’avoue que je me suis bien amusé. C’est la réponse la plus idoine à une bêtise pareille. Mokhtar Bendib dont ils parlent est un journaliste au Courrier d’Algérie et non pas le chef du bureau de l’APS à Paris. 
Il semble que les médias, qui sont tous makhzéniens parce que ceux qui ne le sont pas n’ont pas le droit d’exister, avaient besoin d’offrir une victoire imaginaire de leur régime dans cette histoire des révélations qui a mis a nu la monarchie marocaine.
Article écrit par Mokhtar Bendib dans le Courrier d’Algérie d’aujourd’hui