Des bateaux russes pêchent dans les eaux du Sahara Occidental

Dix navires de pêche russes opèrent dans les eaux territoriales du Sahara Occidental avec un apport annuel pour le Maroc de 5 millions de dollars, a relevé une note interne diffusée par le ministère marocains des Affaires Etrangères er révélée par le hacker Chris Coleman.
Selon la même note, le quota des captures est fixé à 100 000 tonnes des espèces petits pélagiques pour la 1ere année de l’Accord ; pour les prochaines années le quota sera fixé par la partie marocaine.
La « zone de pêche autorisée : le sud Atlantiques du Maroc », souligne la même
source en allusion auz eaux territoriales du Sahara Occidental.
Voici le texte intégral de la note :
MAROC – RUSSIE
I. Relations Politiques
– La visite officielle de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la  Fédérationde Russie en octobre 2002, suivie de celle du Président Poutine au Maroc en septembre 2006, ont donné un nouvel élan aux relations bilatérales maroco-russes et ont raffermi les liens de coopération entre les deux pays.
La Déclaration sur le Partenariat Stratégique, signée à Moscou en octobre 2002, par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président Vladimir Poutine constitue un véritable programme d’action pour le renforcement des relations bilatérales et a ouvert de larges perspectives à leur épanouissement.
– Le dialogue politique est marqué par des échanges fréquents de visites  de hauts responsables des eux pays. 
– Un projet de Mémorandum d’Entente entre l’AMED (Académie Marocaine des Etudes Diplomatiques) et l’Académie Diplomatique de Russie est en cours de préparation.
 Question Nationale  
La position de la Fédération de Russie se décline comme suit :
          La Russie appuie « la réalisation de progrès dans le processus de négociations » et les efforts de l’envoyé personnel du Secrétaire Général des Nations Unies.
          Elle soutient une solution politique mutuellement acceptable par les deux parties.  
          Elle soutient également le processus des négociations entre le Maroc et le Polisario et n’accorde aux autres questions qu’un rang secondaire. Elle est en faveur de la centralité des négociations.
          Elle qualifie la démarche marocaine« d’appréciable » ;
          Selon notre ambassade à Moscou, le vice ministre Bagdanov avait déclaré que son pays est en  désaccord avec toute modification des prérogatives ou de la nature de la MINURSO lors de la réunion du Conseil de Sécurité sur la question du Sahara en avril 2013 (élargissement du mandat /Monitoring des Droits de l’Homme)
          La Russie n’a jamais reconnu la pseudo « Rasd », malgré les pressions exercées par Alger pendant la guerre froide.
 Soutien réciproque
Le soutien réciproque entre le Maroc et la Russie au niveau des instances onusiennes est caractérisé par une bonne coopération.
 Le Maroc et la Russie se sont soutenus réciproquement lors de la 68ème Assemblée Générale de l’ONU en novembre 2013 pour leurs candidatures au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU pour la période de 2014 – 2016. 
La Russie a également demandé le soutien du Maroc à sa candidature pour la réélection au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU pour la période 2017 – 2019, dont les élections  auront lieu à la 71ème session de l’Assemblée Générale de l’ONU.
Commission Mixte Intergouvernementale 
         La partie russe a nommé le Ministre de l’Agriculture, M. Nikolay FEDOROV, en tant que Coprésident  de la Commission Intergouvernementale Mixte russo-marocaine, au lieu du Ministre de la Justice, M. Aleksandr Коnovalov.
         A titre de rappel, cette commission est coprésidée  du coté marocain par Monsieur le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération.
         La 4ème  Session de la Commission MixteIntergouvernementale a eu lieu à Moscou, les 15 et 16 juin 2010.
         La partie russe a proposé de tenir la 5ème session de cette Commission à Rabat du 28 au 30 avril 2014 (le calendrier de Monsieur le Ministre ne le permet au mois d’avril).
Coopération Parlementaire :
         Plusieurs visites ont eu lieu entre les représentants des deux institutions parlementaires.
         La chambre des Représentants a renouvelé la constitution du groupe d’amitié parlementaire maroco-russe pour la période 2011-2016.
         Les deux parlements ont convenu de tenir un forum parlementaire en 2014.
II.  Relations commerciales
         Les relations économiques  ont connu, grâce à la signature en 2002 de la déclaration sur le partenariat stratégique un développement significatif des relations économiques et financières, comme en témoigne l’augmentation du volume des échanges commerciaux entre les deux pays s’est élevé à 2,7 milliards de dollars en 2012.
         La balance commerciale entre le Maroc et la Russie est caractérisée par un déficit structurel au détriment du Maroc, enregistrant un montant de l’ordre de 2,25 milliards de dollars.
         Les importations marocaines sont essentiellement constituées de pétrole (18%) et gaz (22%) et de souffre (33%). Les exportations marocaines, elles sont constituées essentiellement d’agrumes : 46%. .
          En 2013, le Maroc représente le premier partenaire commercial de la Russie en Afrique et dans le monde arabe.
         La crise en Crimée risque cependant d’avoir des retombées négatives pour le Maroc :
·        La dévaluation du rouble risque d’affecter à terme les exportations marocaines d’agrumes sur le marché russe.
·        Les cours du blé sur le marché international risquent d’augmenter en cas de prolongement de la crise et des perturbations qui risquent d’affecter aussi bien la production ukrainienne que la chaîne de logistique (transport à travers de la Mer noire).


Echange de visites:
En 2012, une visite de travail en Russie a été effectuée par le Ministre de l’Industrie, du commerce et des Nouvelles Technologies, M. Abdelkader Amara accompagné d’une importante délégation d’hommes d’affaires marocains en vue de mettre en exergue les opportunités de la coopération entre le Maroc et la Russie au regard des perspectives économiques qu’offrent les deux pays.
Le Conseil d’affaires maroco-russe
Le Conseil d’Affaires maroco-russe a organisé un forum d’affaires en décembre 2013 à   Casablanca. En marge auquel a participé une délégation de plus de 40 hommes d’affaires russes, présidée par M. Yuri Sharov, Co-Président du Conseil d’Affaires Maroc-Russie et M. Stanislav Yankovets, Directeur Général du Conseil d’Affaires Arabo-Russe.  
III.            Coopération économique
Tourisme
         L’année 2005 a été caractérisée par la décision du Maroc d’annuler les formalités de visas pour les ressortissants  russes. Effective depuis  juin 2005, cette décision a permis de développer le tourisme russe en direction du Maroc. Un accord de coopération dans le domaine du tourisme a été signé  entre les deux pays à l’occasion de la visite du Président Poutine au Maroc, en septembre 2006.
         Passant de 9000 touristes russes en 2005 à 45 000 en 2012, une augmentation substantielle et progressive mais elle demeure très en deçà de ceux enregistrés par les pays concurrents tels que : la Turquie (2,5 millions) et l’Égypte (1,5 million) et des ambitions affichées par les opérateurs touristiques des deux côtés.
Coopération dans le domaine des Pêches Maritimes 
·        Le 1erAccord de Pêche a expiré le 3 juin 2012. Afin de permettre à la flotte russe de poursuivre ses activités de pêche dans les eaux maritimes marocaines, un mémorandum d’entente a été conclu temporairement le 10 décembre 2012.
·        Le nouvel accord de pêche a été signé à Agadir le 14 février 2013 à l’occasion du Salon Halieutis. En vertu de cet accord :
a.  Une flotte de 10 navires de pêche est autorisée à opérer dans les eaux marocaines. 
b.  Le quota des captures est fixé à 100 000 tonnes des espèces petits pélagiques pour la 1ere année de l’Accord ; pour les prochaines années le quota sera fixé par la partie marocaine.
c.   Zone de pêche autorisée : le sud Atlantique du Maroc.
d.  La compensation financière annuelle est fixée à 5 millions de dollars, en plus des redevances annuelles dues par les armateurs russes.
  
·        La première session de la Commission Mixte de Pêches Maritimes a eu lieu du 12 au 15 juin 2013 à Kaliningrad en Russie.
·        Les autorités russes soumettent les produits marocains de la pêche à des conditions draconiennes de contrôle vétérinaire et phytosanitaire et de conformité aux normes, préalables à toutes exportations sur le marché russe.
·        La partie russe est en cours de négociations avec la partie marocaine d’augmenter le quota des captures dans les eaux maritimes marocaines à 180 000 tonnes au lieu de 100000 tonnes autorisées en vertu de l’accord de pêche.
Coopération dans le domaine du transport aérien
La Royal Air Maroc (RAM) a ouvert le 15 mars 2011 une liaison aérienne entre Casablanca et Moscou, à raison de trois vols par semaine et a augmenté, depuis le 25 mars 2012, ses fréquences avec un quatrième vol.
Un Projet d’Accord relatif aux Services Aériens est en attente de signature.
 Coopération dans le domaine du transport maritime
Une ligne maritime commerciale entre le Maroc et la Russie a été inaugurée en janvier 2011 entre Agadir et Saint-Pétersbourg. Cette ligne a réduit le coût de transport entre les deux pays et a renforcé la compétitivité des produits marocains en Russie.
Coopération culturelle 
La coopération culturelle entre le Maroc et la Russie est régie par l’Accord de Coopération culturelle et scientifique signé à Casablanca le 7 septembre 2006, lors de la visite du Président russe Vladimir Poutine.
Situation des étudiants marocains :
      Environ 3.500 étudiants marocains poursuivent leurs études en Russie dans des disciplines médicales et paramédicales. Le Maroc vient  en troisième place après l’Inde et la Chine.
      Au titre de l’année 2013-2014, 10  bourses d’Etat offertes par le Ministère de l’Education et de la Science de la Fédération de Russie.  
 Coopération Militaire
      Deux Accord ont été signés, le 9 février 2012, à Moscou, portant sur la coopération militaire et la coopération technique dans le domaine militaire.
      Une Commission Mixte Militaire a été créée dont la 1ère session a eu lieu les 5 et 6 Septembre 2012.
      Une délégation de l’Agence fédérale russe pour la coopération technique et militaire, conduite par le Directeur adjoint Petoukhove Mikhail Vladimirovich, s’est rendue au Maroc en septembre 2012 dans le cadre d’une visite de quelques jours, la première en son genre.


 Coopération dans les domaines du Pétrole et du gaz
§  La Russie, qui constitue le 3eme fournisseur du Maroc en Energie, après l’Arabie Saoudite et l’Irak, fournit son Pétrole « marque Oural » au Maroc, a travers des compagnies intermédiaires « Total », « Shell » et « Glencore ». D’après la partie russe, l’approvisionnement direct du marché marocain en hydrocarbures, est un projet a l’étude.
§  M. Yuri SHAFRANNIK, ancien Ministre de l’Energie et Président actuel du Conseil de l’Union des industriels du Pétrole et du Gaz de Russie a déclaré lors de sa visite de travail au Maroc en mai 2013, que la Russie est intéressée par investir au Maroc dans le domaine de l’exploration pétrolière, de l’Electricité et du Gaz.
IV. Cadre juridique 
Le cadre juridique régissant les relations bilatérales entre le Maroc et la Russieest bien étoffé. Il a été couronné par la signature de la Déclaration sur le Partenariat Stratégique, en Octobre 2002, à Moscou.
Lors de la visite du Président Poutine au Maroc en 2006, une série d’accords a été signée tels que l’accord sur le tourisme, celui sur le transfèrement des personnes condamnées a des peines privatives, celui sur la communication et enfin celui sur la quarantaine végétale.
Deux Accords ont été signés en février 2012, à Moscou, portant sur la coopération militaire et la coopération technique dans le domaine militaire, de même qu’un accord de pêche à Agadir en 2014.
Deux accords sont finalisés portant respectivement sur le transport aérien et sur la protection des investissements. Une série d’autres accords portant sur différents domaines d’intérêt commun sont en cours de négociation sont en cours de finalisation.
  
محاورالنقاش
العلاقات الثنائية المغربية الروسية :
§       ارتياح الجانب المغربي واعتزازه بالدينامية التي تشهدها العلاقات الثنائية خصوصا في السنوات الأخيرة نتيجة تفعيل إعلان الشراكة الاستراتيجية التي تم إبرامها في أكتوبر 2002 خلال الزيارة الملكية إلى روسيا.
§        اهتمام المغرب بالزيارة المرتقبة لوزير الخارجية الروسي، السيد سيرجي لافروف إلى المغرب.
§       الطموح إلى الرقي بالعلاقات الاقتصادية و التجارية بين البلدين (أكثر من2 مليار ونصف دولار) إلى مستوى العلاقات السياسية ، خاصة وان الآفاق جد واعدة.
§       استعداد المغرب لاحتضان الدورة الخامسة للجنة المشتركة المغربية الروسية بالرباط خلال سنة 2014.
§       دعم مجلس الأعمال المغربي الروسي الذي عرف مؤخرا تعيين الرئيس عن الجانب الروسي.
§       الحث على تنظيم المزيد من البعثات الاستكشافية لكل من رجال الأعمال المغاربة والروس وذلك لمناقشة مختلف الفرص التي يتيحها البلدين؛
§       استعداد المغرب لإقامة شراكة صناعية بين مقاولات البلدين موجهة إلى السوق الإفريقية، وذلك بحكم موقعه الجغرافي وكذا علاقاته المتميزة مع دول هذه المنطقة.
§       التنويه بالتعاون في مجال الصيد البحري في إطار الاتفاقية الموقعة بفبراير 2013، وهو الاتفاق السادس من نوعه منذ 1992.
§       تشجيع التعاون في مجال الطاقة والنفط خاصة و أن روسيا تعتبر المورد الثالث للطاقة بالمغرب بعد المملكة العربية السعودية و العراق.
§       الترحيب بفكرة الاستثمار بالمغرب في مجال التنقيب عن النفط والغاز التي أبداها الوفد الروسي خلال الزيارة التي قام بها السيد Yuri SHAFRANNIK، رئيس مجلس اتحاد النفطيين الروس.
§       أهمية التعاون بين الأكاديميتين الدبلوماسيتين المغربية و الروسية.
§       التنويه باقتراح وزير الخارجية الروسي بخصوص إنشاء جامعة روسية بالدار البيضاء، و التي من المرتقب أن تشمل عدة اختصاصات كالصيدلة و الطب و الهندسة.
§        أهمية توقيع الاتفاقيتين الجاهزتين خلال الدورة القادمة للجنة المشتركة المغربية الروسية و المتعلقتين بالتشجيع والحماية المتبادلة للاستثماراتوكذا التعاون في ميدان الخدمات الجوية.
القضية الوطنية
§       شكر الجانب الروسي على موقفه الإيجابي من قضية الصحراء بصفة عامة، وبالخصوص أثناء مناقشة القرار 2099 بمجلس الأمن في أبريل 2013 بنيويورك.
§       التذكير بالجهود المبذولة من قبل المغرب في السنة الأخيرة (الإصلاحات في مجال حقوق الإنسان، إجراءات الثقة……) وبالتزام المغرب بالتعاون بشكل جدي مع الأمين العام للأمم المتحدة ومبعوثه الشخصي من أجل إيجاد حل سياسي ومتوافق عليه ودائم.
§       نحن على يقين أن روسيا، بصفتها عضو ضمن مجموعة أصدقاء الصحراء، سوف تواصل دعمها وموقفها البناء الذي يتسم بالواقعية في إطار مناقشة القرار المقبل لمجلس الأمن حول قضية الصحراء.