Journaliste américain confirme l’authenticité des documents de Chris Coleman

Email envoyé par l’ambassadeur du Maroc à l’époque

A l’Instar de celle du Maroc, la presse de l’hexagone, pour des mystérieuses raisons, cherche à décrédibiliser l’authenticité des documents publiés par le hacker marocain Chris Coleman. Celui-ci vient de pendre sur la toile un mail sur Nick Kristof, un journaliste du New York Times. Ce dernier a confirmé les faits. 

Dans un email envoyé, le 07/06/2011, Aziz Mekouar , ancien ambassadeur du Maroc aux Etats-Unis, annonce à Taïeb Fassi Fihri, MAE à l’époque, que le journaliste du NYT, Nick Kristof, se rendra au Maroc le 16 juin et qu’il « souhaite interviewer une importante personnalité marocaine ».
« Je vous serais reconnaissant de bien vouloir me faire savoir si M : le Ministre Fassi Fihri pourrait accorder une interview à M. Kristof. Il souhaiterait également rencontrer des mourchidates », a-t-il ajouté dans le même message pour ensuite rappeler qu’il « s’agit d’un journaliste important qui avait fait référence il y a quelques mois à l’affaire du Sahara en parlant de double standards « en soulignant que l’on critiquait Israël alors que le Maroc occupait le Sahara depuis 35 ans et puisait dans ses ressources (voir attachement). J’avais alors répondu et ma réponse avait été publiée dans le New York Times (en attachement). Les groupes propolisario avaient envoyé une lettre à la suite de la mienne qui n’a pas été publiée. Depuis, nous avons pris contact avec Kristof notamment par l’intermédiaire de notre entreprise de Relations Publiques (Keith Zakheim). Il a écrit par la suite que Bahrein devait s’inspirer du Maroc pour résoudre ses problèmes (en attachement) ».
M. Nick Kristof a confirmé les faits dans un commentaire publié sur Twitter. « Oui, je merappelle de cette visite. J’espérais interviewer le roi. Je n’ai eu aucun interview », dit-il.

Commentaire de Nick Kristof confirmant les faits