Le Maroc a échoué à impliquer l’Algérie dans le conflit du Sahara Occidental

Le consulat d’Algérie à Casablanca pris d’assaut : La provocation marocaine
Des manifestants marocains, ont pris d’assaut le consulat algérien à Casablanca. Ils pénètrent à l’intérieur de la représentation diplomatique et enlèvent l’emblème national hissé en haut de
l’édifice, en cette date hautement symbolique du 1 novembre. 
Il va sans dire que le désarroi du pouvoir marocain est grand, pour permettre un si faux pas diplomatique. Le pouvoir marocain, seul responsable d’une violation flagrante de la convention de Genève qui stipule que les représentations diplomatiques sont inviolables et en devra assumer les conséquences. Le royaume veut absolument le pourrissement des relations avec l’Algérie, voir l’embrasement de la région. Cet acte intervenu à, à peine 48 h après que le royaume eut rappelé son ambassadeur à Alger. Une attitude pour le moins provocatrice. Ce, à quoi, l’Algérie a réagi par la voix du ministère des affaires étrangère pour déplorer l’attitude
marocaine, appelant à plus de « retenue ».
Mais, au lieu de cela, le royaume a actionné sa presse qui, a pris le relais en proposant les Unes aux vitriole. Maroc hebdo de ce matin, et, sans retenue aucune en est allé, jusqu’à proposer la guerre. Un grand mot pour un petit journal dont l’éditorialiste développe : « L’ennemi marocain est à la fois la cible parfaite et le prétexte tout trouvé pour rouler les tambours de guerre. Garnir les comptes en Suisse, cela vaut bien une guerre ».Rien n’explique cette soif d’aller en guerre contre notre pays en se risquant de prendre la communauté internationale à témoin et plus risqué encore de justifier une énième violation des lois internationales. De toute évidence, cette partance en guerre de la presse marocaine ne reflète nullement l’opinion du peuple marocain frère mais, comme toujours, elle n’est que sous-traitance politique pour le Makhezen. 
Nous apprenons par ailleurs, que les manifestants qui ont pris d’assaut la représentation diplomatique algérienne appartiennent au Mouvement des Jeunes Royalistes. Ce mouvement d’extrémistes, à la solde du Makhzen est réputé pour son hostilité à l’égard de l’Algérie et à l’encontre de tous mouvements qui luttent en faveur de la démocratisation de la vie politique marocaine.
De toute évidence, le Maroc qui, vit des tensions socio-politiques depuis des mois espère dévier l’attention de la rue marocaine en l’orientant sur un problème qui n’a pas raison d’être au su de la légitimité internationale.
La 4ème commission de l’ONU chargée des questions de décolonisation avait adopté, il y a quelques jours, un projet de résolution sur la question du Sahara Occidental par lequel elle recommande à l’Assemblée générale de l’ONU d’appuyer le processus de négociation en vue de parvenir à une « solution politique juste, durable et mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination » du peuple du Sahara occidental. Une résolution internationale de plus qui désavoue une monarchie plus soucieuse de son existence que des lois internationales. A –elle au moins les moyens de sa politique? 
Par Hamid Mohandi
http://www.leconews.com/fr/actualites/nationale/politique/la-provocation-marocaine-01-11-2013-165908_363.php