A la veille du Forum mondial sur les droits de l’homme qui se tient à Marrakech, une justice très politique

Ali Kach, jeune homme habitant le Sud du Maroc mais se revendiquant Sahraoui, vient d’être condamné par le Tribunal d’Agadir à quatre années de prison ferme.
Peine pour l’exemple, peine pour faire peur à tous les jeunes Sahraouis, habitant le Sud du Maroc, et empêcher que la revendication de l’autodétermination et de l’indépendance ne s’installe durablement dans la région. Il avait participé au rassemblement du 28 février 2008, date précieuse pour les jeunes Sahraouis, celui où Yahia Mohamed El Hafed a injustement été accusé du meurtre d’un policier.
Arrêté plus tard, le 16 juin 2013, il est depuis cette date enfermé à la prison d’Aït Melloul, en attente de jugement. Celui-ci est intervenu le 10 novembre 2014.
Ali Kach va donc rester dans sa prison pour 4 ans.