Le coordinateur sahraoui auprès de l’ONU critique le Maroc et la France

C’est en marge des travaux de la 39e Conférence européenne de support et de solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) que Mohamed Khaddad, coordinateur sahraoui auprès de l’ONU, a dé- noncé, depuis Madrid, les positions du Maroc qui «ne cesse d’entraver » les eff orts de la MINURSO pour l’organisation d’un referendum qui seul permettra au peuple sahraoui de choisir son destin. 
«Le Maroc refuse depuis 2012 les négociations et de coopérer avec l’ONU. Il a adopté une politique d’atermoiement et continue d’entraver les efforts visant à trouver un règlement au confl it », a-t-il déclaré. Il a également dénoncé le chantage du Maroc qui menace de se retirer de la Minurso. 
« Non seulement, il bloque la solution politique, mais il entrevoit la possibilité d’une reprise des hostilités», a-t-il dit. Cette situation a été l’occasion au coordinateur sahraoui auprès de la Mission des Nations unies pour la Minurso pour solliciter l’ONU à agir en urgence pour que le processus de négociations soit remis sur rail et avancer vers une solution po- litique, car les résolutions de l’ONU sont claires. Elles soutiennent l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross et la poursuite des négociations en vue d’aboutir à une solution qui respecte le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination insistant sur le fait que seul le peuple sahraoui doit choisir son destin. 
M. Khaddad a, par ailleurs, critiqué la position de la France vis-à-vis du confl it sahraoui, regrettant le fait que ce pays ne soutienne pas les efforts de l’ONU et de M. Ross afin de créer les conditions d’une reprise des négociations. Rappelons qua la France avait exprimé, à travers son Premier ministre, Manuel Valls, le souhait de mettre un terme aux tensions qui existaient entre son pays et le Maroc.
Mariam Kaci
Reporters, 16/11/2014