Que cache le Maroc derrière le désir de reporter la CAF?

Entêtement incompris
Comme il fallait s’y attendre, le Maroc a gardé sa position initiale en refusant d’accueillir la compétition africaine et de s’entêter à vouloir la reporter pour une année supplémentaire. La CAF l’avait pourtant prévenu qu’il s’exposait à une lourde sanction puisqu’il sera absent de la compétition pour quatre ans et qu’il devra même s’acquitter d’une somme conséquente en guise d’amende. 
Il faudra donc que ce pays assume ses responsabilités après cet affront qu’il fait au football africain étant donné qu’aucune édition n’a suscité une telle humiliation et n’a été aussi agitée. Mais qu’est-ce qui a amené le Maroc à faire ce qu’il a fait et à s’accrocher à ce report ? 
Ce n’est pas Ebola qui fait autant peur aux Marocains, surtout, apprend-on, que les avions de Royal Air Maroc se rendent le plus normalement du monde dans ces pays touchés par le virus, en plus du fait qu’il accueillera une autre compétition, à savoir la Coupe du monde des clubs pour laquelle il ne demande pas le report malgré le fait que l’Espagne qui sera représentée par le Real est un pays touché aussi par le virus. 
Il y a donc des raisons inavouées du Maroc pour refuser d’accueillir cette compétition surtout que les trois pays concernés par le virus, à savoir le Liberia, la Sierra Léone et la Guinée équatoriale ne sont pas qualifiés pour la CAN.
A. M.
Le Jour d’Algérie, 10/11/2014