Sahara Occidental : Abdelaziz appelle Ban Ki-moon à faire pression sur le Maroc pour cesser la répression des civils

Le président sahraoui, Mohamed Abdelaziz, a appelé le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, à intervenir en urgence et à faire pression sur le Maroc pour cesser ses pratiques répressives contre les civils sahraouis dans les régions occupées du Sahara occidental, a indiqué lundi l’Agence de presse sahraouie (SPS).
 
Selon la même source, le président sahraoui a demandé, dans un message adressé au secrétaire général de l’ONU, d’«intervenir en urgence et d’imposer les sanctions nécessaires» à l’Etat marocain pour cesser ses pratiques répressives contre les civils sahraouis. 
Il a appelé la communauté internationale à oeuvrer en faveur de «la levée du blocus» imposé à la région, la libération des détenus politiques sahraouis, la fin du pillage des richesses naturelles sahraouies, la démolition du mur érigé par l’occupant marocain et la mise en place d’un mécanisme onusien de contrôle des droits de l’homme au Sahara occidental, ajoute la même source.
 
Le président sahraoui a rappelé la répression des dernières manifestations dans les ville occupées de Laâyoune, Boujedour et Dakhla et les mauvais traitements subis par les détenus sahraouis dans les prisons marocaines en particulier la prison «carcel negra» (prison noire) de Laâyoune occupée.
 
Il a souligné, dans le même contexte, le refoulement d’observateurs internationaux et défenseurs des droits de l’homme précisant que les revendications des Sahraouis lors de leurs manifestations pacifiques sont conformes à celles garanties par la charte et les résolutions de l’ONU notamment le droit à un référendum d’autodétermination libre, juste et intègre.