Maroc : Un réveil douloureux

Au Maroc, le réveil est douloureux. Au lieu du beau rêve d’un Maroc grandi avec les frontières et les alléchantes ressources du Sahara Occidental grâce au soutien de la France, ils découvrent la triste réalité.
Le soutien inconditionnel de la France contre les sahraouis s’est avéré un douloureux flirte, voire une relation incestueuse entre Paris et le Makhzen. 
Les marocains qui ont longtemps cru le discours de la « traditionnelle amitié franco-marocaine » se trouvent déçus en sentant le zizi français les pénétrer par derrière.
La fameuse alliance qui permettait aux marocains de se régaler en regardant leur bourreaux assouvir leur impulsions masochistes sur les pauvres femmes sahraouies, le soutien qui leur permettait de se sentir « plus homme » est devenue une matraque enfoncée dans le cul des marocains devenus une « maîtresse » de leur maître la France.
Celui qui se croyait citoyen du plus beau pays du monde, est devenu, du jour au lendemain, une pute « dont on n’est pas particulièrement amoureux mais qu’on doit défendre ».
La pénétration a été tellement forte et douloureuse que le Makhzen ne décolère pas. Surtout que le fameux rendez-vous d’avril approche et François Hollande était dans la même sale de conférence que Mohamed Abdelaziz, le chef du Polisario.
Tout ce que les marocains peuvent espérer de cette histoire « d’amour » c’est de ne pas tomber enceinte et donner vie à un bâtard appelé « République ».

A cause du veto de la France au Conseil de Sécurité, la MINURSO (mission de l’ONU au Sahara Occidental) ne peut rapporter sur la situation des droits de l’homme dans cette dernière colonie africaine.
En vue de mettre fin à cette anomalie, nous vous prions de bien vouloir signer cette pétition adressée à Ban Ki-moon pour demander l’élargissement du mandat de la MINURSO pour la surveillance des droits de l’homme : 

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Ban_Kimoon_Elargir_les_competences_de_la_MINURSO_pour_la_supervision_du_respect_des_dr/?copy