« Grâce aux hallaba, l’Algérie travaille pour le Maroc » (Manifestants)

Crise du carburant : Un autre sit-in à Tlemcen
Pour la deuxième fois en moins d’une semaine, un groupe de jeunes se sont donné rendez-vous, hier, via un appel sur Facebook sur la place Khemisti, à Tlemcen pour protester contre la crise de carburant qui sévit dans la wilaya. « Basta ya hallaba ! Stop ! », tel est leur mot d’ordre aux côtés d’autres slogans plus « politiques » scandés pour la circonstance, comme « Pas de carburant= pas d’autorité » ; « Grâce aux hallaba, l’Algérie travaille pour le Maroc »… Attablés à un café, sur la même esplanade, ainsi qu’au « Musée », des citoyens assistaient au spectacle, ne se sentant pas, à priori, concernés par ce rassemblement. Il est vrai qu’au café, on préfère tenir un discours «statique » sur cette crise, et sans prendre le risque d’être fiché par la police. 
Des passants, bien approvisionnés en …fruits et légumes du marché couvert traversent la place «Emir Abdelkader», indifférents à ce « chahut de gamins ». Des badauds se massent du côté de l’ex-mairie, d’autres devant le café «Nedromi» ou encore le ‘Cambrinus’ pour suivre l’événement. Nonobstant, en signe de sympathie éphémère, des chauffeurs passant devant ces manifestants actionnaient leurs klaxons stridents. Ce qui donnait à ce rassemblement juvénile une ambiance bon enfant. 
Des agents de la BMPJ en faction derrière l’Institut français (ex-CCF), installés dans leur 4×4, semblaient s’accommoder de ce sit-in « convivial ». Visiblement, leurs collègues de la voie publique n’étaient pas dérangés, outre mesure, par cette intrusion hors de la chaussée. Ils réglaient la circulation comme si de rien n’était. Ce qui n’est pas le cas de quelques policiers accompagnés d’agents en civil qui ont approché les jeunes pour les disperser, usant tantôt de la loi (absence d’autorisation), tantôt de pédagogie (promesses du wali) ou plutôt de démagogie : « Avec 500 DA de carburant, vous pouvez aller à…Sidi Bel Abbès, au moins… », renchérissait un agent. 
Pour rappel, un sit-in similaire avait été observé, lundi dernier, devant le siège de la wilaya. 
par Allal Bekkaï
Le Quotidien d’Oran, 30 juin 2013