La création de la RASD une riposte légitime du Polisario à un complot international (SPS)

CHAHID EL HAFED – La création de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) le 27 février 1976 était de l’avis d’observateurs, une « riposte légitime » du Front Polisario à un « complot international » contre le peuple sahraoui dans le sillage du black-out entretenu sur la question du Sahara occidental, souligne mardi l’agence de presse sahraouie (SPS) dans un communiqué.
Le complot a commencé à prendre forme avec les accords de Madrid (novembre 1975) et l’invasion (6 novembre 1975) après l’incursion militaire du 31 octobre 1975 dans le contexte de la guerre continue et des « mensonges politiques », ajoute SPS faisant référence à la même source.
La création de la RASD a constitué le couronnement de plusieurs réalisations et acquis en faveur du Front Polisario à commencer par la dissolution de l’assemblée sahraouie après le congrès de l’unité nationale tenu à Ain Bentili en octobre 1975 et la création du conseil provisoire sahraoui le 23 novembre 1975.
La proclamation « historique » est intervenue juste après le retrait du dernier soldat espagnol du Sahara Occidental, le 26 février 1976.
La reconnaissance de la RASD par plus de 80 pays d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie et son accès à l’Union Africaine, démontrée indéniablement, selon des juristes, l’importance de l’Etat sahraoui qui contrôle plus des deux tiers des territoires.
A cette preuve s’ajoute celle de la reconnaissance internationale du Front Polisario comme « représentant unique et légitime » du peuple sahraoui et partenaire du processus de paix alors qu’aucun Etat ni organisation ne reconnaît au Maroc ses prétentions sur le Sahara occidental, conclut SPS qui reprend des observateurs internationaux.