Sahara : La faiblesse du Makhzen dévoilé par la visite de Hollande en Algérie

La faiblesse de la position du Makhzen dans la question du Sahara Occidental a été dévoilée par la visite au Maroc du premier ministre français Jean-Marc Ayrault. Les autorités marocaines ont peur que la France privilégie son rapprochement avec l’Algérie au détriment du soutien apporté au Maroc dans le conflit du Sahara Occidental. En effet, la prochaine visite de François Hollande en Algérie a suscité des craintes à Rabat. Cet état d’âme n’est pas passé inaperçu par le premier ministre français qui a tenu à les rassurer. « Rabat n’a rien à craindre d’un dialogue plus étroit entre Paris et Alger”, a-t-il dit dans une interview accordée au journal marocain Le Matin, le quotidien royal par excellence.
M. Ayrault a ajouté que “c’est une évidence que la France doit avoir de bonnes relations avec l’Algérie et ça ne pose aucun problème que le président (Hollande) effectue une visite en Algérie et au peuple algérien”. 
Comme dans les photo-romans, la femme jalouse a besoin d’explications sur les fréquentations de son mari. Même le souverain marocain n’a pas caché cette “crainte” puisqu’il n’a pas manqué lui même de se féliciter, après l’audience accordée au chef du gouvernement français, de “la qualité du dialogue stratégique établi entre le Maroc et la France et qui se décline en une concertation fructueuse entretenue entre le Roi et le Président français François Hollande” qui va “culminer, au début de l’année prochaine, par la visite d’Etat au Maroc du président français”.
Pourtant tout le monde sait qu’il très improbable que la visite de M. François Hollande en Algérie fasse changer la position de la France sur le Sahara Occidental. La sensibilité marocaine à cet égard traduit une sérieuse faiblesse d’un Etat qui prétend être une puissance régionale.

1 Comment

  1. franchement je trouve l'analyse un peu naïf et provocateur.

    Naïf parce que la visite du président Français en Algérie ne changera rien à la prise de position à l'égard de l'Algérie ou du Maroc ni dans aucun domaine géostratégique que ce soit.
    L'Algérie a de l'argent et la France en crise a besoins de parts de marché pour ses entreprises qui y sont en perte de vitesse face aux chinois, turques et autres.
    C'est un voyage pragmatique et pûrement comercial et l'Algérie n'attend rien d'un pays completement sionisé, « OASisé » et islamophobe.

    L'analyse est provocatrice parce que présenter le Maroc comme une femme jalouse d'un soudain réchaufement des relation Algéro française n'est pas une bonne façon de présenter les choses et en plus je vois pas où est le réchaufement et ensuite cet angle de vue est réducteur et fausse la compréhension que nous de devons avoir.
    La France n'a pas soldé son histoire colonial où l'Algérie ne demande que l'ouverture des archives et des excuses au peuple algérien au même titre que l'Allemagne a demandé pardon à la France.
    De-
    plus la vision géopolitique des deux pays sont diamétralement opposés et on l'a vue ces dernières années sur les différentes guerres planifiées contre les pays musulmans sous couvert de sobriquets et de pseudo interventions à but humanitaires, démocratiques et « mon cul sur la commode » pour des intérets atlantistes et sionistes et qui avait comme point de départ cet énorme mensonge du 11 séptembre qui est du même acabit que tous ces histoires de dupe qu'on nous a servit jusqu'à ce jour et où le moins que l'on puisse dire c'est qu'au Maroc tous ces mensonges éhontés y trouvent un écho favorable et ce sur toutes les guerres contre les pays musulmans qui ne voulaient pas ou plus obéir aux ordres de l'oncle sam et des plans atlantistes.

    C'est pour toutes ces raisons que l'Algérie et les Algériens ne font confiance ni à la France avec ses relents colonialistes ni au Maroc qui est un pays couché et servile face à ces prédateurs et on trouve même des Marocains (pas tous) qui au lieu d'être en désaccord avec ces prises de positions de leurs gouvernants, acquiescent à tout sans broncher et trouve même à redir et se comparer à l'Algérie et aux Algériens pour mieux cacher leur ignorance pour les ignorants et leurs haine pour les lâches qui savent tout mais sont mort de jalousie.

    c'est ceux là que j'appel afectueusement les verres de terre ou paillassons sur lesquelles on se frotte les pieds.
    Cette vermine je les met au même plan que les harkies de l'Algérie, de la Libye, d'Irak, d'afganistan et maintenant les harkies Syriens.

Comments are closed.