Attentat de Zaouia : commis par un groupe salafiste qui trouve refuge au Maroc

ATTENTAT PERPÉTRÉ CONTRE LES GGF À ZOUIA
Le groupe armé identifié 
Juste après l’assassinat des quatre éléments des gardesfrontières près de la frontière algéro-marocaine au lieu dit Zaâtcha, entre Zouia et Roubane, une vaste opération de ratissage a été lancée par les forces armées tout le long de la bande frontalière afin de mettre en hors d’état de nuire le groupe qui est à l’origine de cet acte terroriste. Selon une source sécuritaire, ce groupe armé fait partie du reste du groupe de l’«émir» Djamel Guergabou, originaire de Ben Boussaïd et qui a été tué il y a 2 mois lors d’un ratissage opéré par les forces combinées sur les monts du djebel Asfour.
Selon notre source, ce groupe qui se dit de la daâwa salafia, active depuis plusieurs années dans la région de Beni Boussaïd avec comme refuge le territoire marocain. Pour rappel, ce même groupe s’est accroché avec les éléments de l’ANP en 2010 et trois éléments de ce groupe avaient été éliminés par les forces armées. Il n’est pas à écarter que ce groupe ait un lien direct avec les narcotrafiquants qui essuient un cuisant échec depuis le début de l’année en cours par les gardes-frontières qui ont déjoué plusieurs tentatives d’introduction en territoire national de tonnes de kif.
La Nouvelle République, 07/08/2012

1 Comment

  1. avtasskisectobilComment peut vouloir la réouverture de la frontière avec le Maroc puisque celui-ci est en pleine action de destabilisation à cause des multiples coups portés par les gendarmes aux narcotraficants. Qu'a t'on à attendre d'un tel pays qui a fait des choix idéologiques et stratègiques qui sont à l'opposé des notres.
    Je préconiserais de faire une zone tampon tout le long de la frontière avec le Maroc et une destruction du reseau qui alimente AQMI au Sahel.
    Le Maroc est à l'agonie financière et peine à endiguer la fronde social d'une population trompée et trahie par un roi qui au fond ne tiens pas grand chose dans ce pays et j'en veux pour preuve que toutes les decisions conflictuels avec l'Algérie ne sont pas de l'interet du Maroc mais servent les dessins maciavèliques du sionnisme international (pour fair court).

Comments are closed.