Le Polisario met en garde contre le trafic de drogue mené par le Maroc dans les territoires sahraouis

CHAHID EL HAFEDH (camps des réfugiés sahraouis)- Le Front populaire de libération de Sakiet el Hamra et Oued Eddeheb (Polisario) a mis en garde contre le trafic de drogue mené par le Maroc dans les territoires sahraouis occupés, a indiqué lundi l’Agence de presse sahraouie (SPS).
A l’issue d’une réunion du bureau du secrétariat national du Front Polisario, présidée par le président sahraoui M. Mohamed Abdelaziz, le Polisario a estimé que le Maroc tenterait à travers l’exportation de stupéfiants vers les territoires sahraouis et le trafic de drogue de « salir » la réputation de la région.
Le bureau du secrétariat du Polisario a pris une série de mesures pour renforcer la sécurité et faire face au fléau de la drogue, notamment avec la détérioration de la situation au Mali et la recrudescence de la violence terroriste et du crime organisé.
Il a de ce fait appelé les citoyens sahraouis à faire preuve de vigilance pour contrecarrer les plans et complots marocains et à coopérer avec les organes de sécurité pour faire face aux menaces qui pèsent sur la région.
L’ONU avait classé dans son rapport publié en juin dernier le Maroc comme l’un des plus grands pays producteurs de cannabis, suivi de l’Afghanistan, le Liban, le Népal et l’Inde.
La superficie de cannabis au Maroc est estimée à 47000 hectares (selon les chiffres des autorités marocaines). Le cannabis marocain est exporté essentiellement vers l’Afrique du Nord, l’Europe de l’ouest et l’Europe centrale.