Violentes attaques de maisons sahraouies, 10 Sahraouis gravement blessé le premier jour du Ramadan

Dimanche 22 juillet 2012, dix Sahraouis ont été grièvement blessés lors d’une attaque des forces d’occupation marocaines contre une manifestation pacifique qui a eu lieu dans le quartier de Maatalah.

Un groupe de Sahraouis s’est réuni avant la rupture du jeûne du mois de Ramadan et a hissé le drapeau de la RASD sur un bâtiment.

La réaction violente et aveugle des forces d’occupation marocaines a entraîné des blessures de 2 vieillards et quatre femmes sahraouies.

Selon des témoins deux patrouilles de la police marocaine, en civil et en uniforme ont commencé à se battre entre elles, puis se sont attaquées aux sahraouis et ont ensuite pris d’assaut les maisons de certaines familles sahraouies :

– La maison de Mohamed Fadel Husseini, où son épouse Degna a été attaqué et aussi ses deux fils;

– La maison d’El Qaddi Ailal, où il a été attaqué et aussi ses deux fils, Noureddine et Moulay Ahmed;

– La maison d’Ahmed Taleb, où son Hailo mère a été attaqué et aussi sa fille Bouchra;

– La maison de Hamma Baida;

– La maison d’El Bakai.

Ce même dimanche 22 juillet 2012, un rassemblement pacifique a eu lieu à El Aaiun en mémoire du héros sahraoui Dambar, abattu par la police marocaine. La police de l’occupation marocaine a encerclé la maison de la famille de Said Dambar et empêché tous les Sahraouis d’approcher, puis le Bacha (vice-gouverneur) a attaqué, selon la mère Dambar, qui s’est ensuite évanouit et est tombée au sol.

EM, El Aaiun, au Sahara Occidental occupé
22 juillet 2012