Que signifie le « soutien du Maroc à la libération du nord du Mali » ?

Rabat.- Après sa visite au Maroc de la semaine dernière, le premier ministre malien, Cheick Modibo Diarra, est retourné au Mali avec la promesse de Rabat de soutenir ce pays africain « dans la résolution de la crise sécuritaire au Nord du Mali ».
La presse malienne assure que le Maroc a promis d’aider ce pays africain à« libérer » le nord du Mali. On évoque un « soutien de taille ».  Mais que signifie donc ce « soutien de taille » ? S’agit-il d’un banal et pas cher soutien diplomatique ou est-ce que le Maroc compte aller plus loin dans l’aide qu’il compte apporter au Mali ?
Si le pouvoir marocain n’a pas les moyens de mener la guerre en solitaire aussi loin de ses frontières, il peut parfaitement former une coalition avec d’autres Etats de la région pour lancer des opérations punitives contre AQMI dans cette région du Sahel. Encore que, on voit mal l’Algérie qui considère le Mali comme une arrière-cour laisser son frère-ennemi marocain investir la région.
Mais même si ce verrou saute sous la pression des Américains, il reste que nos vaillantes forces armées royales devront tout de même en plus d’AQMi essayer de faire la fête aux autres rebelles de la zone : les Touaregs.
Pour les imprésentables touaregs islamistes d’Ansar Eddine, ça peut passer, mais pour les touaregs de l’Azawad, cela risque d’avoir quelques fâcheuses répercussions à l’intérieur du royaume chérifien.
C’est que les Touaregs sont des berbères, des Amazighs, et le royaume est considéré comme une nation amazighe, avec une très forte population amazighe et des mouvements revendicatifs amazighs, du nord au sud du pays, qui ne verraient pas d’un bon oeil que « leur » armée s’en prenne à leurs frères de Tamazgha, la nation mythique (et réelle ethniquement) des Berbères.
En conclusion, il serait bon que notre gouvernement, ou plutôt le Palais, qui mène comme toujours la danse, explique à son peuple adulte et vacciné que signifie ce « soutien du Maroc à la libération du nord du Mali » ?
Badr Soundouss
URL courte: http://www.demainonline.com/?p=19542