Les Etats-Unis continueront à soutenir l’envoyé personnel du SG de l’ONU au Sahara occidental (ambassadeur)

Photo : Wikipedia
L’ambassadeur des Etats-Unis à Rabat, M. Samuel Kaplan, a affirmé que son pays continuera à soutenir l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, M. Christopher Ross, jusqu’à la fin de sa mission, afin de trouver une solution au conflit du Sahara occidental.
« Les Etats-Unis continueront à soutenir M. Christopher Ross jusqu’à la fin de sa mission, afin de trouver une solution au Sahara occidental », a déclaré M. Kaplan dans une interview au journal marocain de langue arabe « Al Massae » parue lundi, ajoutant que son pays soutenait « le processus onusien et Christopher Ross en fait partie ».
Le diplomate américain, qui a notamment rappelé que M. Ross avait été désigné par le secrétaire général de l’ONU, a souligné que « les efforts de l’ONU ne pourraient être concluants qu’à la condition de soutenir l’envoyé onusien ».
Le Maroc avait décidé, en mai dernier, de retirer sa confiance à Christopher Ross, prétendant que les décisions de ce dernier étaient « partiales et déséquilibrées » et que « ses comportements contrastés s’écartent des grandes lignes tracées par les négociations dans le Conseil de sécurité ».
Suite à cette décision marocaine, le porte-parole du chef de l’ONU, Martin Nesirky, avait alors affirmé que Ban Ki-moon a « pleinement confiance » en Christopher Ross.
Un des porte-parole du département d’Etat américain avait également déclaré que les Etats-Unis « soutiennent le processus du secrétaire général de l’ONU sur le Sahara occidental ainsi que les efforts de son envoyé personnel, Christopher Ross ».
La semaine dernière, le porte-parole adjoint du secrétaire général de l’ONU, Farhan Haq, avait déclaré que M. Ban Ki-moon avait toujours « pleinement confiance » en son Envoyé personnel pour le Sahara occidental.
Interrogé sur des informations rapportées récemment par un journal arabe paraissant à Londres selon lequel le secrétaire général de l’ONU se serait heurté à plusieurs refus de diplomates internationaux pour remplacer son envoyé personnel pour le Sahara occidental, M. Haq a réitéré, sans autre commentaire, que « le secrétaire général de l’ONU a pleinement confiance en Christopher Ross ». 
Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source.