Atelier sahraoui à l’Université d’Eté de Lyon

La ville de Lyon a organisé, du 4 au 7 juillet, l’université d’été de la solidarité internationale, manifestation qui a rassemblé de nombreuses associations dans le domaine de l’aide aux pays en développement. La plus grande visibilité a été gagnée par la Palestine et le Sahara occidental, activités centrales de cette UE : Pas moins de 3 expos – dont une commune – et une tente traditionnelle sahraouie, Omar Barghouti en ouverture, un module Palestine et un atelier Sahara). L’atelier sahraoui a été organisé sous le titre de Sahara occidental : luttes citoyennes pour l’application de l’autodétermination. AARASD // Droit-solidarité // CORELSO // Plate-forme Solidarité avec le Peuple Sahraoui organisent le stand sahraoui de l’UE. 
La question du Sahara occidental, un problème de décolonisation et de citoyenneté avec au centre le respect des droits humain et du droit à l’autodétermination. La question du Sahara occidental à la lumière du droit : le Sahara occidental, ancien Sahara espagnol, est l’objet de l’attention des Nations Unies depuis 1965, de l’Assemblée générale puis du Conseil de sécurité. Reconnu territoire non-autonome (RES AG 2072 1965), le Sahara occidental n’a pas eu l’opportunité de décider de son statut politique suivant les termes de la charte des Nations Unies. Le droit à l’autodétermination, droit inaliénable, est un droit défi ni par la résolution 15-14 qui s’applique aux peuples et territoires non-autonomes. Ce droit doit être exercé au moyen d’un référendum, sans contraintes administratives ou militaires. Les Nations Unies sont présentes sur le territoire du Sahara occidental depuis 1991, à travers une mission de paix : la MINURSO, dont l’objectif est d’organiser un référendum d’autodétermination, qui n’a jusqu’à présent pas été mis en œuvre. 
Parmi les intervenants se trouve Brahim Dahane (ASVDH – Sahara Occidental) // ASVDH // AFAPREDESA // BIRDHSO-(Genève). 
Le consulat du Maroc et les sionistes du Conseil Représentatif des Institutions juives de France ont tout fait pour avorter cette manifestation. Les agents de sa majesté le roi Mohamed VI trainaient près de la tente et prenaient des photos de chaque panneau de l’expo Palestino-sahraouie. Mais malgré la fort pression, l’atelier a tenu bon. 
Intervenant(e)s : 
ABi Samir, Visions Solidaires, Togo 
Abu Schammala Nabil, Union of Agriculture Work Committees Association, Palestine 
Ashraf Ahmad, neurochirurgien, Afghanistan. 
Barghouti Omar, Campagne Boycott Désinvestissement et Sanctions, Palestine 
Barro Fadel, Y’en a marre, Sénégal 
Bounjara Imane, – e-joussour-Réseau de Médias Libres, Maroc 
Borri Nestor, Nueva Tierra, Argentine 
Bravakou Ilektra, Nous ne paierons pas, Grèce 
Colau Ada, Plataforma de Afectados por la Hipoteca-Observatorio DESC, Espagne 
Chouakoi Fatma, Mouvement Paix et Développement, Algérie 
Coulibaly Ibrahima, Coordination Nationale des Organisations Paysannes (CNOP), Mali 
Dahane Brahim, Association SVDH, Sahara Occidental 
Dione Amadou, Association Concept – partenaire de Projet(s) d’Afrique, Sénégal 
Halper Jeff, (ISHAD), Israël 
Hor Sidua, ARHR, Ghana 
Jendoubi Kamel, Réseau Multilatéral des Droits Humains, Tunisie (sous réserve) 
Ki Philippe, APROSA –Afrique Verte, Burkina Faso 
Koité Doumbia Mama, FENMET, Mali 
Kone Massa, Réseau No Vox – Union des Associations et des Coordinateurs d’Associations 
pour le Développement et la Défense des Droits des Démunis, Mali 
Leghtas Mohamed, FMAS, Maroc 
Mello Camilo, Rejuma, Brésil 
Miranda Moema, IBASE, Brésil 
Montassir Sakhi, blogueur militant, Maroc 
Rademacher Max, YPSSI-Brésil, Brésil 
Sinigalia Ira, Grèce 
Stamp Nelini, Occupy Wall Street, États-Unis 
Tircomnicu Diana, EYES-Brésil, Brésil 
Van Willenswaard Hans, The School of Well Being, Pays-Bas-Thaïlande 
Van Willenswaard Wallapa, The School of Well Being, Thaïlande 
Whitacker Chico, FSM Brésil, Brésil 
Plus d’info : Médiapart