Numidianews à la chaine Al-An: « conspiration franco-marocaine contre l’Algérie »

Lors de son intervention à la chaine Al-An sur la problématique des mouvements extrémistes au Mali qui risquent d’Afghaniser ce pays, le Directeur de l’Agence « Numidianews », Samer Ryad a révélé que la France et le Maroc conspirent contre l’Algérie dans le dossier de la lutte antiterroriste dans la région du Sahel Africain. A la question de la chaine Al-An si la France comptait combattre ces groupes armés, le Directeur de Numidianews a expliqué que la France attendait depuis longtemps ce genre de conflit au Mali afin d’avoir des arguments et prétextes d’intervenir dans cette région et afin d’y garantir ses intérêts. 
Répondant à l’analyse de l’hôte de l’émission de la chaine Al-An, le docteur Saoudien Omar Al-Zbeidi, directeur du centre des études stratégiques « Spires », Samer Ryad a indiqué que l’héritage de Ben Laden Al-Qaida s’est scindée en plusieurs organisations et que chacune d’entre elles tentent d’imposer sa logique dans la région. Avant d’ajouter : « c’en est une preuve qu’Al-Qaida était un mouvement plein de paradoxes ». Pour ce qui est de la situation au Mali, le Directeur de Numidianews, M. Samer Ryad a expliqué que l’accord entre Ansar Dine et le Mouvement de l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’Ouest constitue un prétexte pour une frappe militaire. Suite à cet accord, ces deux mouvements terroristes seront en mesure de lancer des attaques contre les pays voisins dont l’Algérie, alors que le mouvement Ansar Dine, il se chargera d’imposer le Jihad et la Charia. 
Samer Ryad a également accusé le Maroc d’être derrière la naissance du Mujao, dissident d’Al-Qaida. C’est ce que le ministre de la défense Sahraoui a affirmé dernièrement. A la question de la chaine Al-An sur les parties qui se chargeront de riposter à ces groupes, à la lumière du mutisme des Nations Unies, M. Samer Ryad a expliqué que c’est l’occident en général et en Europe, e, particulier, de faciliter la tâche à l’initiative des pays du Sahel pour appliquer leur plan de route qu’elle a mis en place avant même le déclenchement de ce qui est communément appelé le printemps arabe, que ce soit sur le plan collectif et/ou bilatéral.
NumidiaNews, 09/07/2012