« L’Algérie a cette malchance d’avoir comme voisin un narco-Etat » (Me Ksentini)

« L’Algérie a cette malchance d’avoir comme voisin un narco-Etat ». Cette plainte « fraternelle » est de Me Kesentini qui a plaidé, hier, pour des négociations entre l’Algérie et la Maroc pour faire participer ce dernier à la lutte contre la drogue. « Il faut que des négociations soient engagées et que des propositions soient faites », a-t-il suggéré.  
Une campagne-pilote de sensibilisation sur la consommation des drogues parmi les enfants, menée à Constantine et appelée à être élargie sur l’échelle nationale, a abouti à des constats qui, le moins que l’on puisse dire, donnent froid dans le dos. 
Me Fatma-Zohra Benbraham, qui présentait le projet, durant une conférence de presse, en compagnie de M. Farouk Kesentini, président de la Commission nationale consultative pour la protection et la promotion des droits de l’homme (CNCPPDH) ainsi que de Me Krikou Kaouter représentante du bâtonnat régional de Constantine, qui a piloté cette campagne, assurera que « des drogues sont commercialisées en guise de bonbons ». Ce n’est pas tout ! « Des délinquants font appel à des écoliers pour transporter leurs drogues en contrepartie de l’argent ou de friandises », dira Me Benbraham et d’ajouter : « les enfants sont devenus des pourvoyeurs de drogues ». D’où, selon les conférenciers, une meilleure sensibilisation quant à ce phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur. « Jamais, en Algérie, il n’y a eu autant de drogues ! », assurera, pour sa part, Me Kesentini. 
S’agissant de la réouverture des frontières, le Président de la CNCPPDH s’est dit carrément contre, avançant l’argument que sur le plan économique, cette éventualité n’apportera aucun bénéfice pour l’Algérie. « Nous ne pouvons rien exporter », a-t-il rappelé ; autant protéger les jeunes Algériens des drogues qui nous parviendraient de ce pays.

3 Comments

  1. L'Algérie ne doit compter sur aucun de ses voisins traitres, fourbes, qui nous ont toujours haïs, jalousés, nous pouvons nous passer d'un tel voisinage, et regarder vers les pays émergents, l'Algérie n'a rien à gagner avec de tels voisins, l'Algérie a de l'argent, des richesses, un immense territoire, elle doit se suffire à elle même et laissez ces misérables marocains jaloux, haineux qui ne nous ressemblent pas dut tout, faire leur UMA sans nous. Qu'ils aillent tous au diable, l'Algérie n'a pas besoin d'un tel voisinage, avec lequel elle n'a absolument rien à gagner, c'est l'Algérie qui possède l'argent et les richesses, eux ne possèdent rien. l'Algérie pourraient faire envier bien des pays et surtout nos pauvres voisins de l ouest,la Libye est dans le chaos total, le maroc est toujours dans la misère, la catastrophe économique, dans la ruine totale, avec cela il faut y ajouter son régime féodal pourri vendu et traitre. Sans ces voisins l'Algérie ne se porterait que mieux. De toute façon l'Algérie a toujours été isolée par son voisinage dans les pires moments, qui croyez-vous qui tirerait le plus d'avantage d'un UMA de la honte qui fait abstraction de la culture millénaire de l'amazighité pour se calquer une identité bâtarde venus d Arabie qui n'est pas la nôtre, laissons cette identité à nos voisins ils s'y retrouvent très bien là dedans. Les descendants de Massinissa doivent regarder ailleurs que dans le voisinage hypocrite.

    Vive la Repubique du
    Sahara-Occidentale !!.

  2. Est-ce une plaisanterie de la part de Me Kesentini ou une farce de mauvais gout? Notre voisin veut la destruction de l’Algérie et il essayera tout pour y arriver.

  3. je veux a ce sale algerien qui deteste les marocains que la moitie de l'algerie etais marocain avec ces richesse quevous exploiter ne t'inquiette pas il arrivera le jour ou tu dois te confronter directement avc siadek et tu va voir

Comments are closed.