L’Otan trouve l’excuse pour attaquer la Syrie

Epave d’un avion d’attaque F-4. D. R.
Les pays membres de l’Otan se réuniront mardi pour examiner la situation autour de l’avion de chasse turc abattu vendredi par la DCA syrienne, a annoncé dimanche la porte-parole de l’Alliance Oana Lungescu, citée par la presse occidentale. Plus tôt dans la journée, le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, avait fait savoir sur les ondes de la télévision nationale que son pays, membre de l’Alliance nord-atlantique, envisageait d’invoquer l’article 4 du Traité de l’Otan qui prévoit des consultations entre les alliés dès lors que l’un d’eux estime sa «sécurité» ou son «intégrité territoriale» menacées. 
L’hypothèse que cet incident découle d’une provocation n’est pas exclue. Il s’agit pour l’Otan de contourner le Conseil de sécurité de l’Onu pour attaquer la Syrie. La Syrie assure que le chasseur en question a violé son espace aérien. Le ministre turc des Affaires étrangères a fait savoir que l’avion abattu par l’armée syrienne se trouvait dans l’espace aérien international, mais a tout de même reconnu que l’appareil avait violé momentanément l’espace aérien syrien. Après cet incident, les autorités syriennes ont présenté des excuses à la Turquie, selon le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan. L’épave de l’appareil a été localisée dimanche dans les eaux syriennes à une profondeur de 1 300 mètres.
R. I./Agences 
Algérie Patriotique, 25/06/2012