Des centaines de tonnes de cannabis marocain inondent le marché algérien

La Tribune d’Algérie, 22-06-2012
Le cannabis est très répandu en Algérie. Il est cultivé dans certaines régions du pays mais la majorité des quantités saisies sont introduites à travers les frontières ouest du pays. La lutte permanente des services de sécurité contre sa culture, sa consommation et sa commercialisation, permet annuellement de saisir près d’une centaine de tonnes de cannabis en provenance majoritairement du Maroc selon les chiffres communiqués par les différends corps de sécurité. D’ailleurs pas plus tard que le 31 mai dernier, les services des Douanes algériennes ont saisi plus de 4 tonnes de cannabis à Maghnia sur le chemin de wilaya reliant le village frontalier de Sidi M’barek à la commune de Sidi M’djahed. Un mois auparavant, vers la fin du mois d’avril, 10 autres tonnes de cannabis ont été saisies à dix kilomètres des frontières marocaines. En mars dernier, les services de la Sûreté de wilaya de Naâma ont saisi 40 quintaux de résine de cannabis. 
En avril, ce sont 50 quintaux de résine de cannabis qui ont été saisis par les éléments du groupement de la wilaya de Saïda de la Gendarmerie nationale. Il y a sûrement lieu de rappeler la saisie record de 1 400 quintaux de drogue près d’Adrar, en provenance du Maroc au début de l’année en cours par les éléments de l’ANP. Les plus grandes quantités saisies sont dans la région ouest notamment dans la wilaya de Tlemcen qui semble devenue une plaque tournante du trafic de drogue. Uniquement dans cette wilaya, près de 250 tonnes de cannabis en provenance du Maroc ont été saisies depuis janvier dernier. En fait, une dizaine de tonnes de cannabis est pratiquement saisie chaque mois en Algérie et selon les premiers responsables de la lutte contre la drogue, les quantités saisies ne représentent que 40% des quantités introduites. Ce qui démontre l’ampleur prise par le trafic de stupéfiants qui vient des frontières ouest. 
H. Y. 
Saisie de la gendarmerie nationale durant 2011

La gendarmerie nationale a résolue durant l’année 2011, 2 548 affaires liées à la consommation, vente et culture de différentes drogues, impliquant 4 413 personnes. La quantité de kif saisi aux frontières est de 31,5 tonnes et plus de 14 autres tonnes sur le sol algérien.La plus grande quantité de kif a été saisie aux frontières de Tlemcen avec 1,8 tonnes, Béchar (plus de 23 tonnes) et Tindouf (6,7 tonnes). Près de deux kilos de cocaïne, 355,6 gr d’héroïne et 40 864 comprimés de psychotropes ont également été saisie. La gendarmerie a réussi à détruire par ailleurs 1 240 plants. 
H. Y.