Le Maroc utilise des milices civiles pour « semer l’effroi » parmi les Sahraouis (Premier ministre sahraoui)

TINDOUF (Camps de réfugiés sahraouis) – Le Maroc a recouru dernièrement à des « milices civiles » marocaines pour « semer l’effroi » parmi les Sahraouis dans les territoires occupés du Sahara Occidental, a indiqué lundi le premier ministre sahraoui et membre du secrétariat national du Front Polisario Abdelkader Taleb Amr dans le camp de réfugiés sahraouis du 27 février.
« Se sentant de plus en plus critiqué par des organisations internationales influentes sur ses violations des droits de l’homme, le Maroc a incité des milices composées de civils marocains à violer les droits des sahraouis, à s’introduire de force dans leurs maisons et à les contrer dans le cas où ils protestent ou s’expriment pacifiquement », a ajouté le premier ministre sahraoui en marge d’une conférence internationale sur les droits de l’enfant sahraoui.
Pour l’intervenant, le Maroc tente de fermer les territoires sahraouis occupés à toute visite ou contrôle international, ce qui l’a amené, a-t-il dit, à retirer sa confiance à l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies chargé du dossier du Sahara Occidental M. Christopher Ross dans le but d’ »entraver le processus de la question sahraouie qui s’oriente inexorablement vers l’organisation d’un référendum d’autodétermination ».
Le Maroc a retiré sa confiance à Ross lorsque ce dernier a décidé de visiter le Sahara Occidental et de s’informer sur les violations des droits de l’homme, a-t-il souligné.
M. Ross ne s’est pas rangé du côté du Sahara Occidental mais a appelé à une médiation et à l’application des résolutions onusiennes sur la recherche d’une formule qui permette au peuple sahraoui de décider de son sort, a-t-il poursuivi.
Le Maroc tente ainsi, a précisé le premier ministre sahraoui, de « dicter ses conditions pour l’application de l’autonomie, une option prônée par le Maroc mais différente de l’orientation tracée par l’ONU, celle de l’organisation d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui ».
M. Ross, a-t-il noté, occupe toujours le poste d’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU chargé du Sahara Occidental sachant que beaucoup d’Etats lui ont renouvelé leur confiance à l’instar des Etats-Unis.
Abdelkader Taleb Amr a déploré le fait que la MINURSO soit la seule mission onusienne qui n’a pas mandat pour contrôler l’état de respect des droits de l’homme dans les territoires sahraouis occupés, qualifiant cette situation d’ »étrange ».
APS, 19/06/2012

2 Comments

  1. votre ross a été éjecté,je ne comprends vraiment pas d´ou vous avez cet excés d´optimisime quand même le plus optimiste se couperait les veines,ouvrez les yeux enfin,the game is over bande de terroristes.

  2. Je pense que vous vous méprenez énormément sur la position du peuple marocain quant a cet histoire.
    Le peuple marocain est encore plus intransigeant sur la question de l'intégrité territoriale que le gouvernement marocain.
    Les sahraoui sont une composante du peuple marocain depuis des siécles, ils sont chez eux dans tout le Maroc et nous sommes fier de les compter parmis nous, d'ailleurs les sahraoui que je connais sont comme des fréres, des gens trés bien qui n'ont rien avoir avec ce genre de separatisme proné par le site.
    Aprés il faut que vous expliquez que certains marocains ont décidés de jouer au meme jeu que les separatistes sahraoui et sortir dans la rue pour affirmer leur positions comme le font les séparatistes; ceci je pense aprés qu'ils aient été attaqués et leur commerces brulés injustement lors de la folie qu'ont eu certains sahraoui lors des événements de gdem izik en attaquant et brulant les biens publics sans distinction.
    Les gens cohabitent au sahara et au nord du Maroc depuis des années et il n'y a jamais eu aucun probléme jusqu'a ce jour, c'est dommage, en esperant que les separatistes accepteront « sportivement » que d'autres avis que le leur soient renvendiqués dans l'espace public. Merci et les sahraoui sont mes cousins je les aime dommage qu'une partie soit séparatiste.

Comments are closed.