Sahara occidental : Le droits des enfants sahraouis

Farid Houali 
«L’envahisseur marocain a, depuis les premiers instants de l’occupation des territoires sahraouis, mené la vie dure aux populations. Aucune frange de cette société martyrisée ne semble échapper aux affres du colon marocain» C’est ce qu’a déclaré Khatri Addouh devant les délégations venues prendre part à une conférence internationale dédiée à l’enfance sahraouie dont les travaux devraient débuter aujourd’hui. A cet effet, le président du Conseil sahraoui à lancé un appel pressant à l’ONU afin d’assumer ses responsabilités et ainsi ramener «le Maroc au respect de la législation et du droit international». Une législation qui a, à maintes reprises, affiché clairement le droit du peuple sahraoui à son autodétermination». 
«A ce jour, la communauté internationale n’est pas parvenue à imposer des sanctions et exercer les pressions nécessaires permettant la mise en œuvre de ses décisions», a-t-il déploré. Dans cette optique, Khatri Addouh a indiqué que le problème sahraoui ne pourrait être réglé «tant que le peuple sahraoui n’exercera pas sa souveraineté sur l’ensemble de ses territoires». «La solution réside dans l’exercice par le peuple sahraoui de son droit inaliénable à l’autodétermination en toute liberté et en toute transparence», a encore soutenu le président du Conseil national sahraoui. 
Abordant la conférence internationale sur l’enfance sahraouie entre la réalité actuelle et les conventions internationales, le responsable a souligné d’emblée que les «droits de cette même frange sont tout bonnement bafoués par les autorités coloniales marocaines». «C’est pourquoi, nous comptons sur la présence de tout un chacun à ce rendez-vous afin, pour le moins, de médiatiser les souffrances des enfants sahraouis où qu’ils soient, dans les territoires occupés mais aussi ceux des camps des réfugiés de Tindouf», a relevé Khatri Addouh. A noter par ailleurs, qu’un riche programme d’activités est au menu, à l’occasion. Des conférences porteront sur le droit des enfants sahraouis. Notons enfin, que l’icône du football algérien, Rabah Madjer, a répondu présent à l’appel des autorités sahraouies. Il prendra part, lui aussi, à l’évènement.
Info-Soir, 18/06/2012