Maroc: pouvoir d’achat revu à la baisse et hausse des prix du carburant

Les prix à la consommation, en revanche, augmenteraient de 1,27% en 2012 et de 1,90% en 2013, a annoncé le Haut Commissariat Marocain de la Planification avant de ralentir à 0,97% en 2017, a noté le Hait Commissariat de la Planification.
«Le pouvoir d’achat des ménages serait en dégradation et leur consommation connaîtrait en conséquence une baisse passant de 0.98% en 2012 à 1.53% en 2013, pour se stabiliser aux alentours de 0.97% en 2016-2017»,a-t-il ajouté. «L’investissement de son coté devrait régresser significativement passant de 0,59% en 2012 à 2,72% en 2016, affectant ainsi l’emploi qui connaîtrait des pertes pouvant atteindre le chiffre de 19500 entre 2013 et 2014. 
Autre effet indésirable de la hausse des prix intérieurs, c’est la perte de la compétitivité des exportations marocaines et, par ricochet, une baisse des importations en raison du repli de la demande intérieur. Au final, le produit intérieur brut (PIB) devrait enregistrer un manque à gagner de 0.39% en 2012 et de 0,74% en 2013-2014, conclut la note du HCP.