L’enfant sahraoui à l’honneur

La journée de l’Enfant africain a été célébrée hier Alger en présence d’une délégation composée d’une cinquantaine d’enfants du Sahara occidental venus des camps de réfugiés de Tindouf. « Nous célébrons aujourd’hui, la journée de l’Enfant africain et en tant que société civile algérienne, il nous est impossible de commémorer de telles journées sans évoquer la cause et la lutte du peuple sahraoui », a déclaré Mehrez Lamari, président du Comité national algérien de soutien au peuple sahraoui (CNASPS). Cette manifestation de solidarité, a-t-on estimé, d’une dimension africaine, « est l’expression de l’attachement du peuple algérien et de sa société civile à la légalité internationale et de soutien au droit de l’enfant sahraoui à vivre heureux, libre et indépendant ». 
Le cas du peuple sahraoui, rappelle-t-il, demeure encore comme étant la dernière colonie en Afrique d’où la nécessité de sensibiliser davantage sur cette question. C’est sur cette base que nous célébrons cette journée, en présence des présidents et représentants des comités de la Croix et Croissant rouge des pays africains, qui se trouvent à Alger pour participer aux travaux du premier forum des Croix et Croissants rouges des pays de la zone sahélo-sahélienne, en cours à Alger. Ce forum, a-t-on précisé, est organisé par le Croissant-rouge algérien. 
S’exprimant lors de cette cérémonie, Ali Bandiaté, président de la Croix-rouge du Niger, a affirmé que « l’enfant africain est l’avenir et que nul développement dans le continent noir ne peut se faire sans cette enfance appelée à prendre les rênes du développement demain ». L’enfant sahraoui, a-t-il soutenu, en fait partie, inéluctablement. 
La commémoration de cette date, importante, s’est faite en présence également d’enfants venus des camps de réfugiés sahraouis à Tindouf. Ces enfants, a-t-il expliqué, sont venus porteurs d’un message rappelant la détermination et la lutte d’un peuple pour son indépendance. Nous avons voulu, par cette même occasion, renouveler notre soutien à l’enfant sahraoui, appelé à prendre le flambeau demain.
Le ministère de la Solidarité nationale a offert, en donation, aux enfants sahraouis mille (1.000) trousseaux scolaires pour la prochaine rentrée scolaire, réaffirmant ainsi le soutien de l’Etat algérien et de son peuple avec les Sahraouis. Pour sa part, Noureddine Benbraham, commandant général des Scouts musulmans algériens (SMA), a fait savoir qu’un accord de jumelage et de formation a été conclu avec les scouts sahraouis. Il a indiqué, également, qu’un programme est organisé en vue de permettre à trente-cinq enfants sahraouis d’être accueillis chez les familles des enfants scouts algériens pour une période de dix (10) jours. A signaler que le comité de l’Onu chargé d’étudier la situation relative à l’application de la Déclaration onusienne sur l’octroi de l’indépendance, ou « Comité spécial des 24 », a examiné vendredi au siège de l’Onu (New York) les questions des 16 territoires non décolonisés dont le Sahara occidental. Au cours de l’examen de la situation du dossier sahraoui, le représentant de l’Afrique du Sud, Maniemagen Govender, a rappelé que le Département des affaires juridiques de l’Onu avait appuyé la demande du peuple du Sahara occidental d’exercer son droit à l’autodétermination. Il a alors exhorté le Conseil de sécurité à soutenir le processus politique entre le Front Polisario et le Maroc en s’assurant que le mandat de la Minurso (Mission de l’Onu pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental) soit respecté autour de ses trois priorités
Par : Massinissa Benlakehal
Le Midi Libre, 16/06/2012