SAHARA OCCIDENTAL : Les Italiens pour un référendum

Florence abritera aujourd’hui une conférence internationale sous le thème « Le droit aux droits de l’homme » dans les territoires sahraouis occupés.
Selon les organisateurs de cette conférence placée sous l’égide de la Coordination toscane de soutien à la République sahraouie, le président Mohamed Abdelaziz sera présent. Le président de la région de Toscane, le président de la province de Florence, les maires de la région, des activistes sahraouis, des Amis du peuple sahraoui et des eurodéputés aussi. Objectif de cette conférence : sensibiliser l’opinion publique et attirer l’attention sur la nécessité de parvenir à un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui.
Dans une note introductive annonçant cet rencontre, les organisateurs rappellent « la situation difficile » que vit le peuple sahraoui depuis 1975, suite à « l’occupation militaire de sa terre par le Maroc ». « Après une longue et inégale guerre, suivie d’un cessez-le-feu respecté par les Sahraouis, une partie de ces derniers sont réfugiés pour la plupart dans le désert algérien, vivant dans des camps de toile depuis plus de trente ans, où ils ont construit des villages, des écoles, des hôpitaux, afin de survivre en attendant un référendum pour l’autodétermination, tel que prévu par l’ONU en 1991 » poursuit le texte déplorant « la poursuite des violences et des abus que doivent endurer les Sahraouis qui ont choisi ou ont été incapables de quitter leurs maisons dans les territoires occupés par le Maroc ». Comme lors du démantèlement du « camp de la dignité » de Gdeim Izik, en novembre 2011 dressé par les Sahraouis pour protester contre leur situation de colonisés. 
Il est relevé dans cette note que « les violations continuelles et répétées des droits de l’homme » par les autorités marocaines d’occupation, sont reconnues et consignées dans le dernier rapport annuel des Nations Unies Face à cette situation écrivent les organisateurs, « nous avons décidé en accord avec les Représentations sahraouies en Toscane et en Italie, d’organiser cette conférence internationale qui sera sanctionnée par une déclaration finale dans laquelle un appel à la tenue d’un référendum d’autodétermination pour mettre fin aux souffrances du peuple sahraoui, sera lancé.
Boukrine, 15/06/2012